Annonce
Annonce

La petite histoire du journal ‘Le Saint-Armand’

Le premier numéro du journal Le Saint-Armand, une simple feuille de 11 po X 17 po recto-verso, sortait en août 2003. La magie a opéré dès le début : les gens appréciaient d’entendre parler d’eux et de leur village. Des collaborateurs de tous âges se sont mis à écrire pour le journal, en anglais aussi bien qu’en français (la communauté compte environ 20 % d’anglophones). Le journal est alors passé rapidement de deux pages 11 X 17 à 4, puis à 6.

Après plus de dix ans de publication, le journal compte 28 pages, dont quelques-unes en couleurs. Tiré à 7000 exemplaires, il est distribué dans tous les foyers de dix municipalités, sur un territoire rural qui compte environ 12 000 âmes et que nous appelons l’Armandie, en faisant allusion à l’ancienne seigneurie de Saint-Armand sous le régime français.

La publicité y est toujours limitée à 25 à 30 % de l’espace de manière à s’assurer qu’il reste véritablement un journal indépendant au contenu informatif. La publicité et les contributions financières des membres couvrent environ 75 % du budget annuel. Le journal bénéficie du soutien financier du Ministère de la Culture et des Communications du Québec, du Pacte rural de Brome-Missisquoi, de la Caisse populaire de Bedford, de la ville de Bedford, des municipalités de Saint- Armand, de Stanbridge-Station et de Pike River, et nous espérons bientôt bénéficier de l’appui des autres municipalités du territoire.

Le Saint-Armand est membre de l’Association des médias écrits communautaires du Québec et de la coalition Solidarité rurale du Québec. On peut le trouver en version intégrale sur le site www.municipalite.saint-armand.qc.ca sous la rubrique Vie culturelle et patrimoine.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: