Annonce
Annonce
- Des nouvelles de votre journal -

Ce que pensent nos lecteurs

La rédaction

En avril 2021, le conseil d’administration du journal Le Saint-Armand a sondé son lectorat. Nous vous en livrons ici les principaux résultats. Nous enverrons prochainement une version plus étayée des résultats aux membres en règle de l’organisme à but non lucratif (OBNL) qui gère le journal.

Quelque 450 personnes ont répondu au sondage, ce qui représente un échantillonnage satisfaisant, compte tenu de la petite taille de notre journal, qui n’est tiré qu’à 7 000 exemplaires. Plus de 50 % d’entre elles ont dit détenir un diplôme universitaire, environ 36 %, un diplôme collégial ou technique tandis que 12 % ont dit avoir complété des études primaires ou secondaires. Environ la moitié des personnes sondées ont un revenu annuel de moins de 70 000 $ et l’autre moitié, un revenu de 70 000 $ et plus. Quant à l’âge, 25 % sont âgés de 25 à 44 ans, 45 % de 45 à 64 ans et 27 %, de 65 à 89 ans.

Plus de 90 % des répondants lisent la version papier à chacune de ses parutions et 40 % d’entre eux la lisent systématiquement d’un couvert à l’autre. Par ailleurs, 85 % ne lisent jamais la version numérique ou ne le font qu’à l’occasion.

Les répondants avaient également à s’exprimer sur la qualité du journal quant à son contenu, à la longueur des textes, à la présentation de la page couverture, aux éditoriaux, à la facilité de compréhension des articles et à la qualité de la langue écrite. Pour chacun de ces éléments, leur appréciation était de bonne à excellente dans respectivement 83,75 %, 83,5 %, 78,2 %, 85,5 %, 95 % et 95 % des cas. Les contenus les plus appréciés sont, dans l’ordre, les actualités locales, les profils de gens de la région, les nouvelles municipales, l’environnement, les arts et la culture.

Près de 70 % des répondants estiment que le logo est beau ou satisfaisant. Bien qu’il existe un certain flou sur le territoire que dessert Le Saint-Armand, il reste que plus de 70 % des répondants ont été en mesure d’identifier l’Armandie ou un certain nombre des municipalités qui la composent. Plusieurs y ont inclus des municipalités où le journal n’est pas distribué de porte à porte, mais où il est tout de même disponible dans des lieux publics, tel que Cowansville ou Sutton. Environ 5 % des répondants ont dit penser que Le Saint-Armand ne s’adressait qu’aux citoyens du village du même nom.

Ce que nous retenons de ces résultats

N’importe quel politicien ou patron de presse pâlirait d’envie devant de tels résultats, nous en sommes conscients et nous en sommes fiers. Nous sommes aussi reconnaissants envers nos lecteurs et lectrices qui apprécient ce que nous faisons depuis bientôt 19 ans.

Nous comprenons qu’ils nous demandent de continuer à produire de l’information locale, voire hyperlocale. C’est pourquoi nous sommes résolus à poursuivre notre mission en mettant sur pied une salle de rédaction digne de ce nom afin d’assurer la pérennité de la publication.

Nous avons aussi compris que nos lecteurs sont attachés à la version imprimée qui est distribuée dans tous les foyers. Cela coute cher, mais nous allons poursuivre notre recherche du financement nécessaire à la production d’un journal papier. Nous avons déjà entrepris un virage numérique, mais nous comprenons que, pour l’heure, le volet en ligne reste un complément à la publication de la version imprimée. Nous poursuivrons le déploiement du volet numérique au fur et à mesure de la mise en place et de la professionnalisation de la salle de rédaction.

Changements au conseil d’administration

Le 20 août dernier, six des neuf membres du CA démissionnaient de leurs postes, laissant les trois administrateurs restants sans le quorum nécessaire à la gestion des affaires de l’OBNL. L’équipe de production du journal a tout de même pu produire le numéro d’octobre-novembre, tandis qu’une assemblée générale spéciale des membres en règle de l’OBNL s’est tenue, le 31 octobre, dans le but d’élire deux autres administrateurs afin que le CA retrouve son quorum et puisse poursuivre la mission décrite ci-dessus.

L’assemblée, qui s’est tenue par visioconférence, s’est donnée un CA intérimaire d’ici à la prochaine assemblée générale annuelle qui se tiendra le 7 mai 2022. Lise Bourdages et Paulette Vanier ont été élues pour un mandat de six mois. Le CA est donc composé des personnes suivantes : Pierre Lefrançois, président et rédacteur en chef, Maëva Lucas, vice-présidente et membre du comité de rédaction, Richard-Pierre Piffaretti, secrétaire-trésorier et webmestre, Paulette Vanier, administratrice, réviseure linguistique et membre du comité de rédaction, et Lise Bourdages, administratrice.

Par ailleurs, les autres membres de l’équipe de production sont les journalistes Guy Paquin, Josée Beaudet, Nathalia Guerrero-Vélez, Carole Dansereau, Pierre Brisson, le caricaturiste Jean-Pierre Fourez, l’infographiste André Sactouris et la publicitaire-secrétaire Marie-Ève Fréchette.

Tout ce beau monde est à pied d’œuvre pour réaliser le programme qui découle naturellement des résultats du sondage. Si vous désirez mettre l’épaule la roue, vous pouvez prendre ou reprendre votre carte de membre de l’OBNL en payant votre cotisation annuelle de 25 $ sur le site web du journal :

https://journalstarmand.com/participation/devenir-membre/.

Si vous pensez pouvoir vous impliquer au sein de l’équipe de production, communiquez avec Pierre Lefrançois au (450) 248-7251 ou à  journalstarmand@gmail.com.

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: