Annonce
Annonce
- Des nouvelles de votre journal -

Quelques messages reçus de lecteurs

Quelques-uns nous ont écrit, mais d’autres nous ont téléphoné ou nous ont parlé de vive voix lors d’une rencontre dans un commerce local. Si bien que nous savons que vous appréciez ce journal et que vous serez nombreux à mettre l’épaule à la roue.

 

Avec mon 100 $, je souscris à la qualité et à l’indépendance de l’information !

« Quand je suis arrivée dans la région, j’ai été impressionnée de recevoir gratuitement et personnellement le journal de l’Armandie. En y collaborant et en devenant membre du conseil d’administration, j’ai réalisé la somme de travail et de ressources nécessaires à sa publication. Autrement dit, cette source d’information essentielle pour nos communautés ne tombe pas du ciel et son financement est primordial pour assurer son indépendance et conserver la qualité qui la caractérise.

C’est pourquoi j’adhère aujourd’hui au club des cent et j’invite nos lecteurs, notamment ceux qui font régulièrement l’éloge de notre journal, à soutenir notre campagne. »

Astrid Gagnon, Bedford

 

Comment aider ?

Nous sommes arrivés à Bedford en juin 2018 et nous jouissons ici d’une qualité de vie qui surpasse nos espérances. Quelle belle région ! Les gens sont sympathiques, les activités nettement au-delà de nos attentes, les services de proximité de premier choix, une qualité de vie extraordinaire…

Nous voulons vous féliciter pour votre journal. Les articles sont de grande qualité. Ils nous informent judicieusement sur ce qui se passe autour de nous et traitent de l’histoire de la région, de ses habitants, de ses bâtiments. L’article sur les Regroupements municipaux est certes des plus pertinents. L’éditorial de Pierre Lefrançois sur le prix de l’information force la réflexion.

On se serait attendu à trouver un encart sollicitant une contribution financière, nous ne l’avons pas trouvé. Oui, on voudrait contribuer financièrement. Comment faire ?

Encore félicitations pour votre beau travail.

Serge et Ginette Rousseau, Bedford

Note de la rédaction : vous avez désormais votre réponse chers amis !

 

J’y étais !

J’ai eu le grand bonheur de faire partie de l’équipe du journal à ses débuts. Un journal qui reflète si bien les enjeux des communautés du territoire qu’il dessert. À l’époque du numérique et de la nouvelle instantanée, c’est un vrai tour de force que d’avoir réussi à publier Le Saint-Armand en version papier pendant toutes ces années (je sais, il est aussi disponible sur Internet). Je n’habite plus à Saint-Armand depuis plusieurs années. Je me souviens que lorsque le journal faisait son apparition dans la boîte aux lettres, c’était le signal d’un moment de pause. C’était un peu comme de recevoir des nouvelles de la famille, l’occasion de prendre le pouls de la vie en Armandie. Des chroniques variées, des dossiers bien ficelés, des essais littéraires, des nouvelles de notre monde. Bref un lien qui nous unit, un fil conducteur qui nourrit un sentiment d’appartenance à une communauté francophone et anglophone.

Longue vie au journal et vive les journaux de proximité !

Robert Crevier, ex-Armandois et l’un des fondateurs du journal

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: