Annonce
Annonce

Notes historiques sur  l’église catholique Notre-Dame-de-Lourdes de Saint-Armand

 

Le 10 septembre 1872, le curé de Bedford, Frédéric Gigault, est autorisé à  acheter un terrain pour la construction d’une chapelle à Saint-Armand. Ce  terrain est acheté du Sieur Charles N. Smith, le 25 février 1873, au prix de  250$.

La première chapelle est alors construite au coût de 2 250$. Elle est  d’abord desservie à partir de Bedford par M. l’abbé Gigault, puis par l’abbé  Elphège Gravel qui lui succède. Saint-Armand compte environ, à ce moment,  mille habitants.

La paroisse Notre-Dame-de-Lourdes est officiellement fondée le 20 juillet  1878. Le premier curé de la paroisse est l’Abbé Esdras Rivard, alors directeur  du Collège commercial de Farnham.

Le 7 mars 1926, un dimanche de carême, la chapelle en bois est incendiée.  Le curé d’alors, M. l’abbé S. A. Phaneuf, décrit ainsi l’incendie au livre des  annonces : « 9 heures : incendie de l’église est déclaré, le Saint-Sacrement est sauvé. Le feu a fait son travail si lentement que nous avons eu le temps  de tout sauver dans la sacristie et la remise à bois. Dévouement des gens. Il  n’y a pas de messe ce dimanche-là. »

Les paroissiens de Saint-Armand et leur curé décident immédiatement de  construire une nouvelle église. Elle sera construite pour moins de 30 000$.

Selon le contrat signé au commencement du mois d’août 1926, c’est un  dénommé Antoine Asselin de Montréal qui accepta de construire l’église.  L’édifice devait mesurer 105 pieds de longueur par 50 pieds de largeur. Il devait être en briques solides et sans colonnes, avec un toit recouvert en  bardeaux d’amiante. L’intérieur devait être fini avec une couche de mortier  sur les murs ; la voûte, en bois verni (pin de Colombie). Monsieur H. Caron en  fut l’architecte et le surveillant des travaux.

En 1927, la paroisse construisait également une chapelle à Pigeon Hill, à  quelques kilomètres à l’est de Saint-Armand. Celle-ci fut dédiée à  Saint-Jean-Marie Vianney. La cloche de cette chapelle, maintenant disparue,  est visible à quelques pas de l’église, déposée dans le petit monument souvenir érigé lors du centenaire de la paroisse en 1978. Ses limites  territoriales ont changé à quelques reprises. Le dernier curé résidant fut  Monsieur l’abbé Louis-Georges Bélisle. Elle compte, en l’an 2000, 800  personnes.

Article tiré de l’Album du centenaire de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes  (1878-1978) et le feuillet de la Semaine patrimoniale du nouveau  millénaire, publié en 2000 par le Comité culturel et des loisirs de  Saint-Armand.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: