Annonce
Annonce
- DERNIÈRE HEURE -- Des nouvelles de votre journal -

Le Saint-Armand a un nouveau président

Éric Madsen, co-fondateur du journal Le Saint-Armand et président de son conseil d’administration (CA) durant 13 des 16 années d’existence de cette publication, remettait sa démission au début du mois d’octobre. Il continuera cependant à siéger au CA et à divers comités de l’organisme.

Enraciné dans la région, Éric a su donner une vision au journal, notamment en signant un éditorial court mais significatif dans lequel il écrivait : « Nous avons le privilège d’habiter un coin de pays unique. À nous d’en prendre soin ! Ce journal est ouvert aux débats d’idées, aux lettres ouvertes et aux commentaires. La rédaction veillera au respect de tous et à se conformer à la philosophie qu’elle s’est donnée ».

Durant son « règne », il a su s’entourer de gens passionnés comme lui et s’est montré à la fois grand rassembleur et motivateur parfois audacieux. Rappelons aussi son Non-éditorial de 2005 : « La porte est ouverte à tous ceux et celles qui veulent s’exprimer ou collaborer avec l’équipe ! » Sous sa houlette, le journal a traité de divers enjeux importants pour la région : l’autoroute 35, le projet avorté d’un parc d’éoliennes, l’avenir du quai de Philipsburg, notre agriculture, l’industrie laitière, nos commerces, nos écoles, nos aînés, nos artistes et artisans, les gens d’ici, notre patrimoine, les achats locaux, la fibre optique, le tourisme, les petits et grands événements de la région et, bien sûr, la politique municipale !

Notre nouveau président

Arrivé à Dunham au printemps 2012, François Charbonneau s’est rapidement impliqué dans la communauté. Entre autres choses, il préside l’Association pour la protection de l’environnement du lac Selby (L’APELS), a été pompier volontaire à Frelighsburg durant sept ans, est actif aux assemblées du conseil de sa municipalité et est membre du CA du journal depuis 2016. Il siège également au CA de Terre Sans Frontières, un organisme d’aide internationale, de même qu’à ceux de diverses fondations de bienfaisance.

Formé aux réalités complexes des relations industrielles, il a œuvré au sein de divers syndicats, dont ceux des infirmières, des travailleurs sociaux et des optométristes du Québec. Il possède également une grande expérience des conseils d’administration, ayant participé à ceux de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR), de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal (ASSSMM), aujourd’hui défunte, et de la Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ). Enfin, au début des années 2000, il a agi comme directeur général chez Moisson Montréal.

D’autres mouvements au conseil

Les gens désireux d’épouser une cause offrent volontiers leur temps et leur talent comme bénévoles, mais vient un moment où l’on doit laisser à d’autres le soin de relever le défi.

Ainsi, Nicole Boily, de Frelighsburg, a quitté le CA du journal après y avoir consacré plus de huit années et nous avoir fait profiter de ses sages conseils et de sa vaste expérience de la chose publique et du milieu communautaire. Il en va de même de Lucie Bélanger, également de Frelighsburg, qui a donné son temps sans compter comme trésorière au sein du conseil. Enfin, Christian Tremblay, reconnu pour sa grande efficacité, a récemment quitté la région et, par conséquent, son siège au CA du journal.

Les membres de l’équipe du journal leur expriment, personnellement et au nom des lecteurs qu’ils représentent, leurs remerciements les plus sincères et leur adressent leurs meilleurs vœux pour la suite des choses.

Deux des postes libres au CA ont été comblés lors de notre assemblée générale annuelle, le premier par Astrid Gagnon (de Bedford) et le second, par Line Goyette (de Saint-Armand). Leur présence et leur expérience se font déjà pleinement sentir. Nous leur souhaitons la plus chaleureuse des bienvenues.

Il reste deux sièges à combler. Avis aux personnes intéressées.

Un nouveau venu au secrétariat et à la vente de publicité

Suite au départ d’Alba Marussi, à la coordination, et de Martine Reid, au service des ventes publicitaires, nous avons embauché Éric Marradi, qui assumera ces deux charges conjointement. Ce nouveau résident de Philipsburg est déjà à l’œuvre et bien en selle.

Du nouveau à la rédaction

Pas moins de neuf bénévoles ont répondu à l’appel que nous avons récemment lancé dans le but de former un comité éditorial destiné à soutenir le travail du rédacteur en chef et des collaborateurs bénévoles qui, depuis 16 ans, contribuent à la production du contenu de ce journal communautaire. La diversité et l’enthousiasme des nouveaux participants nous réconfortent quant à l’avenir de cette petite publication qui se veut la voix écrite de l’Armandie.

Pour joindre l’équipe du journal : journalstarmand@gmail.com, (450) 248-7251

 

 

  1. Entre tempêtes et calme plat, le Saint-Armand navigue allègrement depuis 16 ans. Un vent de changement se lève et, même si le capitaine cède la barre à un autre timonier, le cap reste toujours le même : témoigner de la vie au cœur de notre communauté.
    Merci à toi Éric d’avoir piloté ce bateau et bienvenue à toi François.
    Des changements sont en cours, des matelots partent, d’autres embarquent et ces mouvements témoignent de la vitalité du Journal et de son équipe.
    À propos de changements…pourquoi ne pas changer de nom et l’élargir ?
    Le JOURNAL DE L’ARMANDIE…ça sonne bien, non ?

    Jean-Pierre FOUREZ Ancien rédacteur en chef (2003 à 2011)

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: