Annonce
Annonce

Dossier - Édito -

- Édito -

Pierre Lefrançois

Alors que nos voisins ontariens sont presque deux fois plus nombreux que nous, les données objectives indiquent que, dans cette province, y a moins de personnes atteintes de la COVID-19 et que, parmi celles qui le sont, il y en a moins qui se retrouvent à l’hôpital et qui meurent des suites de cette maladie. Lors de la première vague de la COVID-19, à l’hiver et au printemps 2020, c’était l’hécatombe qu’on sait dans les…

- Édito -

Pierre Lefrançois

La nouvelle année, c’est dans quelques semaines et, à cette occasion, il est d’usage de se souhaiter mutuellement plein de bonnes choses. Dans l’temps du jour de l’An, on échange des vœux de bonne année, on se donne la main, on s’embrasse… Oups ! Peut-être que nous devrons revoir un peu nos façons de faire. Il semble que la pandémie qui perdure et un certain nombre d’autres catastrophes qui affligent notre monde nous, obligent à remettre…

- Édito -- Élections municipales 2021 -

Deux préoccupations peu présentes dans les programmes politiques municipaux
Pierre Lefrançois

Qu’elles que soient les personnes que nous élirons le 7 novembre prochain aux conseils des dix municipalités de l’Armandie, elles devront tenir compte de la présence de deux éléphants dans la pièce qui commandent des actions immédiates et énergiques, qu’on le veuille ou non. Selon les données publiées dans un récent rapport de l’Institut canadien pour des choix climatiques (ICCC), si nous n’arrivons pas à freiner l’augmentation des émissions de carbone, les inondations, ainsi que…

- Affaires municipales -- Édito -

Pierre Lefrançois

Comme ils et elles sont jeunes, il leur apparaît normal d’avoir des préoccupations écologiques, de s’inquiéter du dérèglement climatique et d’être effarés devant l’incessante dégradation de l’environnement, de même que devant l’inaction de la plupart de leurs aînés. « Durant la pandémie, l’hiver dernier, on s’ennuyait un peu et on avait le temps de réfléchir, explique Marie-Ève Bélanger, une jeune femme de Dunham. Avec mon conjoint et des amis, on a pris conscience que beaucoup…

- Édito -

Pierre Lefrançois

Il a été congédié de son poste d’agriculteur-conseil au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) pour avoir dénoncé publiquement la mainmise indue qu’exerce l’industrie des engrais et des pesticides sur la recherche en agriculture aussi bien que sur les grandes orientations des politiques agricoles québécoises. Le ministre et ses hauts fonctionnaires ont été blâmés pour ce congédiement injustifié et celui qu’on a désormais pris l’habitude d’appeler « l’agronome lanceur d’alerte…

- Édito -

Pierre Lefrançois

Tout le monde s’entend sur la nécessité d’avoir un accès efficace, fiable et abordable à Internet haute vitesse et l’on convient volontiers qu’il s’agit désormais d’un service essentiel, notamment pour le travail , les études et le maintien des contacts sociaux et familiaux. Devant le peu d’empressement des grandes firmes de télécom à déployer de tels réseaux en milieu rural, notamment parce que c’est peu rentable là où la densité de population est plus faible…

- Édito -

Translation by Tom Numann from Stanbridge East, with the help of Google translate
Pierre Lefrançois

There is general agreement on the need for efficient, reliable, and affordable access to high-speed Internet and it is readily agreed that it is now an essential service, especially for working from home, studying, and maintaining social and family contacts. Faced with the reluctance of the large telecom firms to deploy such networks in rural areas, because it is not very profitable where the population density is lower than in large cities, cooperatives, and nonprofit…

- Édito -

Pierre Lefrançois

Il y a un an, à pareille date, nous ignorions ce qui s’apprêtait à nous tomber dessus. On croyait encore que ce « nouveau virus chinois » sévissait bien loin de chez nous et on n’y prêtait qu’une attention distraite. Ni le virus (SRAS-CoV-2) ni la maladie qu’il provoque (COVID-19) n’avaient encore été officiellement nommés. On ne comptait alors qu’environ 220 000 cas dans le monde et quelque 9 000 morts. Au Québec, on n’avait recensé que 94 cas…

- Édito -- Fibre optique -

Note de la rédaction
Pierre Lefrançois

Avec la complicité coupable des gouvernements provincial et fédéral, Bell Canada nous prive d’un indispensable outil de développement. Au cours des dernières années, il a été souvent question dans ces pages des embuches semées par Bell Canada dans le déploiement de la fibre optique par des OBNL tels que IHR Télécom, qui s’est engagé à le faire dans les secteurs encore mal desservis de Brome-Missisquoi.* « Guerre des poteaux », comme l’a écrit un journaliste, « poteau…

- Édito -

Pierre Lefrançois

L’armée de lobbyistes de Bell Canada est très active auprès de nos élus, de même que dans les officines des fonctionnaires de l’État. Cela porte fruits. Alors qu’on commence à prendre la mesure de la capacité de nuire de Bell et de ses stratégies aberrantes visant à retarder le plus longtemps possible le déploiement de la fibre optique dans les régions rurales (voir notre dossier en pages 18), monsieur Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et…