Annonce
Annonce
- Publireportage -

DESJARDINS ET L’IMPORTANCE DU RÔLE DE SES MEMBRES

Caisse Desjardins de Bedford (Publireportage)
Claude Frenière

 

 

Chez Desjardins, nous prenons la vie démocratique très au sérieux parce qu’elle est au cœur du concept de coopération qui nous distingue des autres institutions financières. Contrairement aux banques, qui sont la propriété d’actionnaires dont le niveau d’influence est proportionnel au nombre d’actions détenues, chaque caisse Desjardins est la propriété de tous ses membres et chacun d’eux, sans exception, peut avoir une même influence directe sur le pouvoir décisionnel de ses dirigeants

En effet, lorsque vous devenez membre de la Caisse de Bedford, vous obtenez du coup un droit de vote pour manifester votre opinion et participer à sa vie démocratique. Peu importe votre avoir à la Caisse, chaque vote a exactement la même valeur dans un mouvement coopératif au nom de l’équité entre les membres.

En exerçant votre droit de vote à l’assemblée générale annuelle de la Caisse, là où sont proposées et adoptées démocratiquement ses grandes orientations stratégiques, vous participez donc directement aux décisions liées à la distribution des fonds gérés par celle-ci. Par conséquent, vous influencez ses actions au sein de la communauté – votre communauté –, vous devenez un participant actif du développement économique de la région, vous contribuez solidairement à la vitalité de nombreuses organisations locales dans tous les domaines (éducation, santé, sport, arts, culture, entraide…) et vous avez votre mot à dire sur les ristournes remises aux membres. Aucune autre institution financière que Desjardins ne vous offre pareil rôle au Québec.

Vol13no3_dec_2015_janv_2016_4Nous vous encouragerons à participer à la vie démocratique de la Caisse, car ce faisant vous renforcez sa synergie avec son milieu et y dynamisez son apport. Quel que soit votre âge ou votre actif, vous avez voix au chapitre avec la Caisse et nous tenons à l’entendre. Plus il y a de membres qui s’engagent à parler par leur vote, plus forte est la voix de la coopération à la Caisse de Bedford. À cet égard, votre rôle est essentiel. À vous maintenant de le jouer à la prochaine assemblée générale.

Les dirigeants de la Caisse sont élus lors de l’assemblée générale annuelle pour représenter les membres et contribuer à sa performance. Nous vous offrons maintenant l’occasion de mieux les connaître. Ce mois-ci, nous vous présentons Monsieur Jean-Philippe Marziali qui siège au conseil d’administration.

On dit que le hasard fait bien les choses. Ce fut le cas pour Jean- Philippe Marziali en 2011 alors qu’il travaillait comme scrutateur aux élections fédérales avec Mme Antoinette Desnoyers, une administratrice de la Caisse de Bedford. Au courant de ses études en comptabilité, celle-ci lui fit part de l’ouverture d’un poste sur le conseil d’administration de la Caisse. Intéressé par une si belle occasion de prendre de l’expérience dans son champ d’intérêt professionnel, M. Marziali proposa aussitôt sa candidature, rencontra les membres du conseil et obtint le poste à son grand plaisir.

Lorsqu’il s’est joint au conseil de la Caisse, M. Marziali, qui avait alors 27 ans, a particulièrement apprécié la confiance des membres du conseil envers ses jeunes dirigeants. Cela lui permit de prendre du galon jusqu’à devenir aujourd’hui président du comité de vérification, dont les principales responsabilités portent sur l’examen des rapports d’inspection et de vérification ainsi que sur l’examen des états financiers audités de la Caisse.

  1. Marziali espère par ailleurs inciter les jeunes à participer davantage aux affaires de la Caisse. « Je souhaite leur faire réaliser que nous sommes privilégiés d’avoir une telle institution avec une administration locale. La Caisse nous appartient et la meilleure façon de la garder, c’est en s’impliquant et en montrant son dynamisme. Il y a de la place pour des gens de tous les domaines – social, agricole, culturel, environnemental et autres – pour refléter la diversité des membres », de dire ce sympathique jeune homme en voie de terminer sa Maîtrise en administration des affaires et sur le point de recevoir en décembre son résultat à l’examen de l’Ordre des CPA du Québec qu’il a passé cet automne.

En amenant au sein de la direction de la Caisse une personne aussi dynamique, qui envisage en plus y tenir un rôle durable, le hasard a finalement aussi bien fait les choses pour toute notre communauté

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: