Annonce
Annonce
- Chronique de l'OBVBM -

Conseils pour une bonne saison de baignade

Frédéric Chouinard chargé de projet à l'OBVBM

© OBVBM

La baignade dans un lac ou une rivière est l’un des plus grands plaisirs de l’été. Il importe toutefois de rester vigilant et de respecter certaines consignes préventives.

Pour éviter les problèmes de santé, les activités de contact avec l’eau (baignade, kayak, ski nautique, planche à voile, etc.) ne sont pas recommandées, dans les cas suivants :

  • S’il semble y avoir des cyanobactéries (algues bleu-vert) dans l’eau, par exemple, présence d’une écume dense de coloration bleu-vert. Vous éviterez ainsi le contact et l’ingestion de cyanotoxines qu’elles libèrent.
  • Si l’eau semble chargée de sédiments et n’est pas limpide (par exemple, après de fortes pluies) afin d’éviter d’ingérer des coliformes fécaux (E. coli).

De plus, afin d’assurer la sécurité des baigneurs, notamment dans les plans d’eau périodiquement touchés par des concentrations trop élevées de cyanobactéries ou de coliformes fécaux, il est essentiel que les gestionnaires de plages (exploitants et municipalités) effectuent un suivi régulier de la qualité de l’eau.

En effet, en vertu de l’article 53 du Règlement sur la sécurité dans les bains publics de la Régie du bâtiment du Québec, l’exploitant d’une plage a l’obligation d’assurer la sécurité des baigneurs. Il doit évacuer la plage et en interdire l’accès au public, entre autres, lorsque les eaux ne sont pas limpides ou que la sécurité des baigneurs est compromise. Il doit donc porter chaque jour une attention particulière à l’aspect visuel de l’eau de sa plage. Cette surveillance doit comprendre le suivi des fleurs d’eau de cyanobactéries.

Toutefois, le suivi de la qualité de l’eau des plages et sites de baignade n’est pas obligatoire, mais plutôt effectué sur une base volontaire. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) recommande au public de se baigner aux endroits où la qualité de l’eau est analysée et affichée.

Qualité de l’eau de baignade

Les citoyens peuvent consulter la cote de qualité bactériologique de l’eau des plages participantes au programme Environnement-Plage sur le site du MDDELCC (voir au bas de la page par région). (Remarque : Depuis 2014 aucune plage admissible de la baie Missisquoi ou de son bassin versant ne participe au programme.)

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/programmes/env-plage/index.htm

Des données à jour sur les cyanobactéries ainsi que des avis pour la baignade dans la baie Missisquoi et le lac Champlain sont disponibles sur le site du Vermont Department of Health :

http://www.healthvermont.gov/tracking/cyanobacteria-tracker

Il serait également possible de communiquer avec la municipalité de Venise-en-Québec ou avec son bureau d’accueil touristique pour connaître l’état de ses plages : (450) 928-7607

Certaines associations des lacs du bassin versant de la baie Missisquoi font aussi un suivi régulier du taux de coliformes fécaux et un suivi visuel de la présence de cyanobactéries durant la saison estivale :

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/rsvl/

Pour les plus aventureux, la qualité de l’eau de plusieurs rivières et ruisseaux du bassin versant est disponible aux sites suivants :

  • Atlas interactif de la qualité des eaux de surface et des écosystèmes aquatiques du MDDELCC

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/Atlas_interactif/donnees_recentes/donnees_iqbp6.asp

  • Programme d’échantillonnage des tributaires de la MRC Memphrémagog

Programme d’échantillonnage des tributaires

Remarque : l’eau des cours d’eau peut se dégrader rapidement et fortement après une pluie, notamment en présence de coliformes fécaux (E. coli). Il est préférable d’attendre qu’elle redevienne claire avant de se baigner.

Autres références utiles

En présence d’une fleur d’eau de cyanobactéries, n’attendez pas un avis de santé publique pour restreindre vos activités sur le site. La population est invitée à suivre les conseils de sécurité et à respecter les recommandations générales qui se retrouvent sur le Portail santé mieux-être du Gouvernement du Québec :

http://www.santé.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/algues-bleu-vert/

La protection des usagers passe par la reconnaissance visuelle des fleurs d’eau de cyanobactéries :

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/algues-bv/categorie-fleur-deau.pdf

Si vous observez ce genre de fleur d’eau, il importe de la signaler sur le site du MDDELCC à l’aide du formulaire de constat visuel :

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/eco_aqua/cyanobacteries/formulaire/formulaire.asp

Bon site expliquant comment évaluer la qualité de l’eau des plages et adopter des comportements préventifs :

https://www.ville.sherbrooke.qc.ca/fr/sous-site/environnement/preservation-de-lenvironnement/protection-des-cours-deau/plages-municipales/

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: