Annonce
Annonce

Raoul était de la tournée des 20

Tournée des 20
Jean-Pierre Fourez

Photo : Jean-Pierre Fourez

Très connu sur la place artistique québécoise, Raôul Duguay est pourtant l’un des derniers arrivés dans le «  club  » des artistes habituels de la Tournée des 20.

S’il n’avait pas encore participé à cet événement annuel, c’est qu’il lui avait été difficile jusqu’à présent de se consacrer exclusivement à la peinture et à la sculpture, car ses nombreux engagements l’avaient totalement accaparé. Il est vrai que partir en tournée avec un nouveau spectacle comme « J’ai soif  » et créer simultanément un disque est une entreprise de 30 heures par jour/8 jours par semaine, ce qui est loin d’être une sinécure.

« À l’affût des rêves dans la gloire du matin, 20 », acrylique sur toile

À 73 ans, l’homme est toujours debout et bien allumé dans sa tête quoique un peu fatigué (on le serait à moins !). Malgré tout, Raôul n’a jamais été très loin de ses pinceaux et de ses pots de couleurs, ni de sa fantaisie picturale car, après avoir été, avec bonheur, chanteur, musicien, écrivain, professeur de chant et guide en ressources humaines et personnelles, le voilà redevenu peintre et sculpteur. Il reste cependant le poète philosophe humaniste qu’il a toujours été, un créateur qui crée. Sa maison noyée dans les fleurs dans le fond de la campagne armandoise doit sûrement exciter l’inspiration, car pour ce qui est de la production… elle est prolifique !

Lorsqu’on visite l’atelier de Raôul (et c’est précisément ce que propose La Tournée des 20  : visiter l’atelier des artistes et rencontrer ces créateurs), on est surpris par un mélange de rigueur et de joyeux bazar, de liberté créative mais aussi de souci du détail. Que ce soient les acryliques lumineuses ou les sculptures faites d’assemblages de pièces mécaniques ou de matériaux recyclés, ces œuvres ont toutes pour origine une vision ou une intuition dont il se fait l’interprète. Selon Raôul, une même émotion peut-être exprimée en peinture, sculpture, poésie, chanson ou mouvement. On peut imaginer qu’il existe une ligne directrice, une constante qui dicte l’exécution de chaque œuvre, laquelle se transforme en spirale, cercle ou point, au gré de l’inspiration.

Et parallèlement à tout cela, Raôul, en tant que citoyen écoresponsable, est toujours le représentant bénévole des Porteuses et Porteurs d’eau à la Coalition Eau Secours !

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: