Annonce
Annonce

20 ans plus tard

Pierre Lefrançois

Les petites municipalités rurales comme la nôtre ont-elles la volonté et les moyens d’agir en matière de protection des écosystèmes aquatiques ?

Il y a plus de vingt ans, le gouvernement du Québec adoptait la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme qui ramenait au niveau des administrations municipales la responsabilité de légiférer sur divers aspects relatifs à la protection de l’environnement et le devoir de faire respecter ces règles. Le présent gouvernement libéral vient d’afficher clairement (projet de loi 62) son intention de déléguer aux municipalités davantage de pouvoirs et de responsabilités en cette matière.

Pourtant les données d’un rapport que le gouvernement Charest a en mains depuis l’été dernier indiquent que 85 % des municipalités n’avaient pas encore adopté, en 2003, une réglementation intégrant les dispositions de la Politique de 1996 sur la protection des rives, du littoral et des plaines inondables et que moins d’une municipalité sur trois avait intégré dans ses règlements municipaux les dispositions de la première politique gouvernementale de protection des rives, qui remonte à 1987.

Résultat, les écosystèmes aquatiques continuent de se détériorer parce que les élus municipaux n’ont ni la volonté, ni les moyens d’adopter des règlements contraignants et encore moins de les appliquer. La présente politique du gouvernement provincial fait penser à cette personne qui se trouve au bord de la falaise et qui est pourtant fermement résolue à aller de l’avant : il est prévisible, on en conviendra, que nos pompiers devront bientôt aller la repêcher dans les eaux de la baie.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: