Annonce
Annonce
- Publireportage -

RENCONTREZ MADELEINE BELLAVANCE (Publireportage)

Caisse Desjardins de Bedford

Dirigeante de la Caisse de Bedford depuis 2004

Vol13no2_oct_nov_2015_17

Les dirigeants de la Caisse sont élus lors de l’assemblée générale annuelle pour représenter les membres et contribuer à sa performance. Nous vous offrons l’occasion de mieux les connaître. Ce mois-ci, nous vous présentons Madame Madeleine Bellavance, membre du conseil de surveillance.

C’est par un hasard de la vie que Madeleine Bellavance s’est initialement engagée comme dirigeante. Alors qu’elle était membre de la Caisse de Notre-Dame de Stanbridge, un membre du conseil de surveillance de l’institution qui ne renouvelait pas son mandat l’a approchée pour lui proposer de le remplacer. Incertaine d’avoir les compétences requises pour le poste, elle s’est tout de même laissée convaincre par son interlocuteur qui l’a assurée du contraire.

Son parraineur a vu juste puisque Madeleine Bellavance est depuis fidèle au poste avec une assiduité constante. Longtemps active au sein du conseil de surveillance de la Caisse de Notre-Dame de Stan-bridge, cette native de la région est maintenant une dirigeante de celui de la Caisse de Bedford depuis janvier 2004, à la suite de la fusion entre les deux institutions en avril 2003.

Madeleine Bellavance trouve doublement son compte dans son engagement. Elle a le loisir de faire profiter la communauté de son expérience, tout en continuant elle-même d’évoluer en suivant les diverses formations qui lui sont offertes pour parfaire ses connaissances. Cette charmante dame d’un âge vénérable, qui pratique le bénévolat depuis toujours et prend ses fonctions au sérieux, est toujours partante pour élargir ses compétences au bénéfice de la Caisse et, par conséquent, de la communauté.

Il suffit de passer un court moment en sa compagnie pour constater à quel point elle s’investit avec cœur pour contribuer au mieux-être commun. On ne peut que remercier son interlocuteur de jadis de l’avoir approchée pour le remplacer. Sa perspicacité a permis à la Caisse et à notre région de s’enrichir de l’engagement d’une citoyenne dont les qualités sont devenues un de nos actifs les plus durables.

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: