Annonce
Annonce
- Des nouvelles de votre journal -

Le Saint-Armand à un point tournant

Le journal que vous lisez en ce moment est le fruit d’une organisation communautaire gérée par des bénévoles. Cette organisation, qui aura seize ans en août prochain, compte plus d’une centaine de membres vivant dans les dix municipalités de ce que nous avons nommé l’Armandie, soit les villes de Bedford et de Dunham, le canton de Bedford et les villages de Stanbridge-Station, Notre-Dame-de-Stanbridge, Saint-Ignace-de-Stanbridge, Stanbridge East, Frelighsburg, Saint-Armand et Pike River.  Ce nom évoque l’ancienne seigneurie de Saint-Armand, sous le régime français, qui couvrait plus ou moins ce territoire et qui s’étendait même dans une grande partie du Vermont. À l’origine, ce journal a été fondé par des Armandois dans le but de desservir le village de Saint-Armand, mais nous avons rapidement compris que les citoyens des municipalités environnantes l’appréciaient aussi.

Un conseil d’administration (CA) composé de neuf membres bénévoles voit aux destinées de l’organisme à but non lucratif (OBNL) qui gère l’orientation, la production et la distribution du journal. Le 11 mai dernier, lors de l’Assemblée générale annuelle de l’OBNL, deux nouvelles administratrices se sont jointes au CA, soit Mmes Astrid Gagnon de Bedford et Line Goyette de Saint-Armand. Les autres membres du conseil sont Éric Madsen de Saint-Armand, président, Gérald Van de Werve de Frelighsburg, vice-président, Lucie Bélanger de Frelighsburg, trésorière, Lise F. Meunier de Dunham, secrétaire, Nicole Boily de Frelighsburg, administratrice, Sandy Montgomery de Saint-Armand (Philipsburg), administrateur, et François Charbonneau de Dunham, administrateur.

Bonne santé financière

La trésorière a annoncé que, au cours de l’année fiscale qui s’achevait le 31 avril 2019, l’OBNL a enregistré, pour la première fois, un bénéfice de l’ordre de 11 000 $. Ce surplus, de même qu’une subvention ponctuelle supplémentaire provenant du ministère de la Culture et des Communications du Québec, permettront à l’organisme de se lancer dans un processus de restructuration administrative visant à assurer la pérennité de la mission du journal, tout en maintenant une gouvernance de nature communautaire.

Nous envisageons notamment de tirer le meilleur parti possible de l’aide financière que les gouvernements fédéral et provincial ont promis aux médias locaux et régionaux. Comme nous estimons que le fait de produire un journal local dans une région essentiellement rurale comme la nôtre constitue un service inestimable envers la communauté, nous comptons également demander le statut d’organisme de bienfaisance, ce qui nous permettrait d’émettre des reçus pour fins d’impôt aux personnes qui font des dons à notre organisation. Cela nous aiderait à tenir diverses activités visant à développer le financement philanthropique du journal.

Cet exercice de réflexion aboutira, avant la fin de 2019, à l’élaboration d’un plan d’action triennal visant à assurer le financement à long terme des activités du journal. Pour y arriver, nous comptons faire appel aux idées et à l’inspiration de nos membres et de nos lecteurs. On est communautaire ou on ne l’est pas. Nous le sommes résolument !

Un sondage

Nous souhaitons d’abord mieux connaître nos lecteurs, les sujets qui les intéressent et ce qui les préoccupe. Nous souhaiterions donc recevoir vos suggestions. Soyez assurés que vos réponses resteront confidentielles et qu’elles serviront à alimenter notre réflexion quant à l’orientation que vous souhaitez pour votre journal local, communautaire et indépendant.

Nous vous demandons donc de prendre quelques minutes pour répondre au bref sondage que vous trouverez à l’adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/SaintArmand.

Il vous sera également possible de répondre au sondage en venant visiter le chapiteau du journal les 22 et 23 juin dans le cadre des Festifolies ; nous serons près du quai de Philipsburg. Vous pourrez en profiter pour lire (ou relire) et voir (ou revoir) différents articles, caricatures, illustrations et photos qui ont été publiés au cours des quinze dernières années.

Une journée de réflexion sur l’avenir du journal

Dimanche, le 7 juillet, de 10 à 15 heures, nous vous invitons à participer à une journée de réflexion qui se tiendra à Dunham. Venez imaginer avec nous ce que vous aimeriez que soit l’avenir de ce journal. Ces quelques heures seront remplies d’activités aussi intéressantes que variées. En plus, nous vous réservons quelques agréables surprises pour vous remercier de votre participation à notre réflexion. Une collation et des rafraîchissements seront servis.

L’événement se tiendra à l’hôtel de ville de Dunham, au 3777, rue Principale. Pour participer à cette journée de réflexion, confirmez votre présence en nous laissant vos nom, numéro de téléphone et adresse à journalstarmand@gmail.com ou en composant le (450) 248-7251.

Lors de l’assemblée du 11 mai, le rédacteur en chef du journal Le Saint-Armand recevait un prix de l’Association des médias écrits communautaires du Québec pour la catégorie « articles d’opinion », pour son édito « La fibre optique, ça y-est ! ».

Légende photo : Pierre Lefrançois recevant son prix

Photo : Carole Dansereau

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: