Annonce
Annonce

Des nouvelles de la Grelinette

Jean-Pierre Fourez

Photo : Archives La Grelinette

Dans le numéro de juin 2006 (Vol. 3, No 6), dans la chronique « Les gens de la terre », nous avions fait une entrevue avec Jean Martin Fortier et Maude Hélène Desroches un an après la création des Jardins de la Grelinette, ferme maraîchère biologique établie sur le site de l’ancien clapier du chemin Guthrie. Nous terminions cet article en affirmant que « La Grelinette est là pour rester et atteindre son rendement maximum d’ici quelques années. Souhaitons que cette folle et belle aventure soit soutenue localement. » Voici donc la suite de l’histoire, deux ans et demi plus tard.

Oui, les espoirs plantés avec les premiers légumes ont porté fruits. Les résultats vont au-delà des espérances, et la croissance rapide de l’entreprise en est la preuve. Dans ce succès, il ne faut pas chercher de miracles ou de hasard. Dans le cas des  propriétaires de La Grelinette, l’équation est celle-ci : un plan d’affaires qui limitait les investissements initiaux en capital, une mise en marché directe sans intermédiaires, l’appui de la Financière agricole et un bon suivi a g r o n o m i q u e pour superviser les quelque 40 légumes différents en culture . Aussi peut-être beaucoup d ’ o p t i m i s m e , de courage et de persévérance…

Cette réussite a été récompensée puisqu’en novembre 2007, La Grelinette a remporté le Grand Prix du concours « Tournez-vous vers l’excellence ! » de la Financière agricole du Québec. Ce concours annuel a pour objet de reconnaître et de célébrer la contribution individuelle de jeunes entrepreneurs de la relève agricole au succès de leur entreprise. Il est accompagné d’une bourse de 5 000 $ pour le Grand Prix et de 2 000 $ pour les deuxième et troisième prix.

Le modèle d’entreprise des Jardins de la Grelinette gagne aujourd’hui en crédibilité et en popularité.

En effet, il est quand même exceptionnel qu’une ferme cultivant sur seulement un hectare puisse réussir à gagner un prix agricole aussi important et du coup faire la démonstration qu’il est possible de s’établir et de vivre de ses revenus agricoles sur des petites surfaces.

Jean Martin et Maude Hélène, des défricheurs dans leur domaine, croient fermement que leur entreprise représente un modèle de production agroalimentaire viable sur le plan de la rentabilité mais aussi du développement durable et de l’occupation du territoire rural. Ils rêvent de voir s’installer à Saint-Armand (un endroit idéal pour le maraîchage diversifié grâce a son climat avantageux) d’autres jardiniers -maraîchers et, pourquoi pas, faire de Saint-Armand un lieu d’accueil pour des projets agricoles alternatifs. La municipalité pourrait en faire une de ses missions pour augmenter le nombre de jeunes familles à s’établir chez nous.

Allez donc rencontrer les sympathiques propriétaires-exploitants de La Grelinette en personne. Ils ont un kiosque à la ferme pour leurs paniers bio le vendredi soir de 16 h à 18 h à partir de juin. Le prix remporté s’est accompagné d’une courte vidéo présentant les fermes, en ligne sur le site Web de leur jardin à : www.lagrelinette.com.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: