Annonce
Annonce
- Des nouvelles de la poterie Pluriel Singulier -

Tout renaît

De gauche à droite, autour de la toile Tout est détruit, Sara Mills, Estelle Bernard, Michel-Louis Viala, Richard-Pierre Piffaretti et Lise Bourdages (Photo : Paulette Vanier)

Suite à l’incendie de la poterie Pluriel-Singulier dans la nuit du 7 au 8 août (https://journalstarmand.com/derniere-heure-sauvons-la-poterie/), un formidable mouvement de solidarité est né. C’est dans cet esprit qu’Estelle Bernard a peint la toile Tout est détruit en annonçant que les profits de sa vente seraient remis à Sara Mills et Michel-Louis Viala en vue d’aider à la reconstruction de l’atelier. Qu’à cela ne tienne, Richard-Pierre Piffaretti et Lise Bourdages ont acheté la toile en annonçant, de leur côté, qu’ils la remettraient aux deux potiers en guise d’œuvre commémorative. Chose dite, chose faite le 29 novembre, journée mémorable s’il en est, puisque, presque quatre mois après l’incendie, l’événement a servi de prétexte à ces derniers pour tourner un premier pot et façonner un premier oiseau d’argile, cela dans un atelier reconstruit, isolé, électrifié, chauffé, bref, rené de ses cendres.

Cliquer ici pour voir les compléments à cet article : Tout renaît (compléments numériques)

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: