Annonce
Annonce
- Publireportage -

Le magasin général de Saint-Armand

Maxine

 Le magasin général Benoit fait partie de la vie de tous les Armandois et des habitants des villes voisines. Qui n’a jamais été dans ce lieu empli d’histoire et de souvenirs ? Cet établissement fait partie du patrimoine du village, il meuble les souvenirs de nos aînés et fait partie intégrante de l’histoire de notre famille. Les jeunes également ont pour le magasin général un attachement particulier qu’ils ont exprimé haut et fort il y a de cela quelques mois dans le cadre de l’activité « Invente ton village » qui a eu lieu au centre communautaire.

Le terrain d’un acre où se trouve le magasin général appartenait à la congrégation des sœurs de la Présentation de Marie. C’est donc Éphégina Guérin qui aurait officiellement signé la vente, en 1908, de la terre à M. J. Hill, un homme d’affaires prospère de Morse’s Line. Pendant l’hiver 1908-1909, il défricha une terre à bois à Clarenceville et transporta le bois sur le lac Champlain gelé jusqu’à Saint-Armand. Il utilisait également du bois de la Colombie-Britannique comme en témoignent les piliers de la façade du commerce. C’est ainsi qu’il débuta la construction on ne peut plus rapide de sa bâtisse dont l’architecture est appelée communément « Boomtown » ou style cubique. Le bâtiment fut vendu en 1910 à M. Alphonse Ledoux qui l’eut en sa possession pendant 25 ans. La propriété passa ensuite aux mains de plusieurs familles avant d’aboutir dans la nôtre.

Eugène, mon arrière-grand-père, l’acheta en 1956 avec sa femme Joséphine, puis la revendit à son fils, Jacques Benoit, le 15 juin 1966. Mon grand-père habitait déjà dans le logement en haut et toute la famille travailla dans le magasin. Sylvie Benoît, d’ailleurs, s’occupait déjà de la caisse à l’âge de 8 ans. Ses cinq enfants et sa femme mirent la main à la pâte.

En 1910, le magasin général s’approvisionnait auprès des commis voyageurs qui arrivaient en calèche et par le train CP Rail dont les rails ont été démantelés en 1956 ; il ne reste que l’ancienne gare. Aujourd’hui, ce sont des représentants de diverses entreprises qui nous fournissent les produits de plomberie, d’électricité, d’acériculture, d’élevages de toutes sortes, d’épicerie et de charcuterie. Nos artisans locaux nous fournissent quant à eux des produits du terroir tels que les confitures, les savons faits à la main et les fromages Kaiser.

Nous ne sommes pas qu’un dépanneur, nous sommes votre magasin général depuis 1910. Préservons notre patrimoine.

Sylvie, avec Ariana dans les bras, Cynthia, Jacques et Guillaume   (Photo Edouard Faribault)

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: