Annonce
Annonce

Fermeture du Saint-Armand-Sur-Le-Web

Serait-ce la fin du Saint-Armand-sur-le-WEB ?
Jean-Pierre Fourez

L’annonce que le site allait fermer a balayé notre communauté comme un tsunami, une de ces catastrophes qu’on aurait pu anticiper mais que notre apathie naturelle a peut-être fini par provoquer. Depuis le 1er janvier, le site n’est plus mis à jour et il risque de fermer pour de bon à très court terme. Après ? Mystère !

Jean Trudeau, « cyber-artisan » de ce joyau, déclare forfait après quelques années de travail acharné pour créer une fenêtre ouverte de notre communauté sur le monde, et vice-versa.

Cette décision n’appartient qu’à son auteur, et je la respecte. Elle est dictée, semble-t-il, par des impératifs familiaux et professionnels. Nous pouvons imaginer les centaines d’heures passées à créer et à tenir le site à jour, et je comprends que le temps à y consacrer est assassin, et que l’énergie déployée peut être une source d’essoufflement. En tant que rédacteur en chef du Saint-Armand, je suis bien placé pour le savoir, et les autres membres de l’équipe aussi.

Pour le moment, nous tenons à remercier Jean pour l’œuvre colossale qu’il a mise en ligne et nous ne pouvons que constater qu’une institution de plus est en voie de disparaître du paysage de Saint-Armand.

A qui la relève ?

Le vœu de Jean Trudeau est que Saint-Armand-sur­ie-Web survive à cette déci­sion (ou plutôt que Saint-Armand survive sur le Web) et que son contenu ne soit pas jeté aux oubliettes. Il n’a jamais prétendu que Saint-Armand-sur-le-Web était LE site de Saint-Armand mais bien une initiative personnelle et citoyenne en attendant que la mairie crée son propre site. Pour lui, la municipalité, ce sont autant les 1 165 citoyens et citoyennes qui la composent que ses représentants. Il espère aussi qu’en ce début de 2le siècle, le Web pourra contribuer au développement de Saint-Armand comme le train l’a fait au siècle dernier.

Y-a-t-il une volonté quelconque de prendre la relève ? Par qui ? Comment ?

Saint-Armand n’est pas une île déserte et, à l’heure de l’information électronique, il est essentiel que nous soyons branchés sur le monde.

Le site pourrait-il être repris par la municipalité ? Par quelqu’un ayant les mêmes intérêts altruistes que Jean Trudeau ? Entretenu par un groupe d’individus ayant à cœur la vie de la communauté ?

Saint-Armand-sur-le-Web et le journal Le Saint-Armand sont un peu comme des frères jumeaux. Les deux ont été mis sur pied dans un esprit communautaire, pour apporter de l’information qui est le moteur de la vie et de la démocratie dans une collectivité. Il faut que ces deux « institutions » survivent pour laisser l’empreinte de ceux et celles qui vivent ici.

Beaucoup d’usagers d’Internet consultent régulièrement le site, soit par besoin, soit par curiosité, et ils sont toujours surpris par la richesse de son contenu. Saint-Armand-sur-le-Web est en pleine santé mais momentanément orphelin. Ne le laissons pas mourir faute de soins.

En attendant, vous pouvez réagir ou proposer des solutions sur le blog transitoire proposé sur le site http://saint­armand.esm.qc.ca/ ou par l’intermédiaire du journal, à l’adresse courriel suivante : jstarmand@hotmail.com ou par téléphone, au 450-248-2102 ou au 450-248-2323. Il faut agir vite !

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: