Annonce
Annonce

Dossier - Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

- Chronique de l'OBVBM -- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi

Avec l’été chaud et historiquement sec qu’on a connu dans la région, l’adoption de nouvelles pratiques agricoles devient incontournable afin de faire face aux nouvelles réalités climatiques. C’est justement dans le but d’aider les producteurs et productrices de la région que l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi (OBVBM) propose, depuis 2016, un accompagnement agronomique spécialisé. Compte tenu de la présence encore cette année de cyanobactéries dans la baie, la volonté d’améliorer la qualité…

- DERNIÈRE HEURE -- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

La rédaction

Le 20 août dernier, la baie Missisquoi s’est couverte d’une très importante efflorescence de cyanobactéries, notamment près du quai de Philipsburg, à l’endroit où l’on puise l’eau qui alimente les aqueducs de Philipsburg et de Bedford. Nous ne l’avons appris que le lendemain, soit le 21 août. Nous avons aussitôt alerté le ministère de l’Environnement puisque qu’il était impossible de joindre les autorités municipales durant la fin de semaine. Ils doivent prendre les mesures nécessaires…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -- Dossier Eau -

Le lac Champlain est mal protégé
Anthoni Barbe, chargé de communication, Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi

Les espèces exotiques envahissantes (EEE) constituent un important enjeu de gestion environnementale en Amérique du Nord. Qu’il s’agisse d’espèces fauniques comme la moule zébrée, le cladocère épineux, l’écrevisse à taches rouges, la puce d’eau en hameçon… ou floristiques telles la châtaigne d’eau, le myriophylle à épi, le potamot crépu, l’hydrocharide grenouillette… la propagation des EEE constitue une menace pour la biodiversité indigène, les activités récréotouristiques et certaines infrastructures publiques Le lac Champlain, est un vaste…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

La rédaction, en collaboration avec l’organisme de bassin versant local

Le niveau d’eau du lac Champlain a atteint un seuil historiquement bas au cours des dernières semaines de septembre. En cinquante ans, période au cours de laquelle on l’a enregistré à Philipsburg, il n’a jamais été aussi bas à cette période de l’année. Cette situation s’explique principalement par le temps sec et chaud qu’on a connu durant l’été et au début de l’automne. D’ailleurs, les principaux tributaires de la baie Missisquoi, notamment les rivières Missisquoi,…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Pierre Lefrançois

 ; En juin dernier, on a signalé la présence d’importantes quantités de poissons morts sur les rives de la baie Missisquoi à Venise-en-Québec et à Philipsburg. On a pu identifier diverses espèces, notamment des carpes et des brochets. On a également trouvé quelques oiseaux morts. Les autorités n’ont pas encore identifié la cause de ces mortalités massives. Rappelons que, lors d’un épisode semblable en 2005, les analyses menées par le ministère de l’Environnement incriminaient une…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Pierre Lefrançois

En juin, Paul Lanoie, commissaire au développement durable, lequel est attaché au bureau de la vérificatrice générale du Québec, déposait un rapport* dans lequel il fustigeait le ministère de L’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) ainsi que celui des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH). Il avait d’ailleurs fait la même chose dans son rapport précédent, publié en 2013. Le commissaire semble penser que les gestionnaires de l’État se traînent sérieusement…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

 ; Le Lake Champlain Basin Program (LCBP) du Vermont verse 240 000 $ à l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi (OBVBM) dans le but de soutenir son projet d’accompagnement des entreprises agricoles de notre région. Depuis 2016, dans le cadre de son projet Interventions ciblées sur le contrôle des eaux de ruissellement et la conservation des sols, l’OBVBM offre un service d’accompagnement aux entreprises agricoles afin de les soutenir dans leurs démarches de…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Dépolluer la rivière de la Roche
Aubert Michaud

, Prenant sa source au Vermont, la rivière de la Roche fait un détour sur le territoire de Saint-Armand avant de retourner au Vermont où elle se jette dans la baie Missisquoi. Au Vermont, son bassin versant couvre 92 km2 alors que celui de la partie québécoise couvre 48 km2 et est entièrement situé à Saint-Armand, entre les chemins Luke et Pelletier Sud. Le bassin versant de cette rivière est l’une des principales sources d’apports en phosphore…