Annonce
Annonce

Dossier - Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Pierre Lefrançois

Le sous-bassin versant de la rivière de la Roche a été choisi par l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi (OBVBM) dans le but de mettre en place un outil de gestion du bilan de phosphore transfrontalier, lequel outil  a servi de modèle pour la réalisation du bilan de masse sur l’ensemble du territoire du bassin versant de la baie. Prenant sa source au Vermont, la rivière de la Roche fait un détour sur…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Anthoni Barbe (OBVBM), avec la collaboration du Saint-Armand

Au printemps 2011, en conséquence de la fonte des neiges et de quelques fortes pluies, le lac Champlain débordait, de même que la rivière Richelieu dans laquelle il se déverse. Des deux côtés de la frontière qui sépare le Québec et les États-Unis, on a dénombré des dizaines de milliers de sinistrés. La Commission mixte internationale (CMI), qui est chargée de la gestion des eaux transfrontalières, a été mandatée pour déterminer les causes et les…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Nathalie Fortin (CNRC) avec la collaboration du Saint-Armand

Des chercheurs du Conseil national de recherches Canada, ainsi que des universités McGill et de Montréal, ont publié récemment dans le journal scientifique Microorganisms les résultats de leur étude réalisée dans la portion québécoise de la baie Missisquoi du lac Champlain*. Selon leurs données, pour réduire les proliférations de cyanobactéries, on ne doit pas prendre en compte que le phosphore, dont on connait les effets néfastes à cet égard, mais également l’azote, nutriment qui les…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Anthoni Barbe avec la collaboration de Paulette Vanier

L’équipe de l’OBVBM (de gauche à droite : Marion Sterescu, Danielle Thivierge et Émile Veilleux) à la rampe de mise à l’eau de Venise-en-Québec à Port-de-Plaisance. Pour la cinquième année consécutive, l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi (OBVBM) était présent cet été au bord du lac Champlain pour contrôler la présence d’espèces exotiques envahissantes (EEE) sur les embarcations nautiques. Un  peu plus de 1000 embarcations ont été inspectées et 2500 usagers ont été…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Anthoni Barbe avec la collaboration de Paulette Vanier

En novembre, nous avons procédé à des travaux agricoles inédits au Québec dans la branche 46 du ruisseau Morpions situé à Sainte-Sabine, un affluent de la rivière aux Brochets qui, elle-même, se jette dans la baie Missisquoi. Ce réaménagement des cours d’eau permettra entre autres de réduire la fréquence d’entretien et d’améliorer la qualité de l’habitat aquatique de ces terres agricoles. Au fil du temps, les sédiments provenant des terres agricoles finissent par combler le…

- Chronique de l'OBVBM -- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi

Avec l’été chaud et historiquement sec qu’on a connu dans la région, l’adoption de nouvelles pratiques agricoles devient incontournable afin de faire face aux nouvelles réalités climatiques. C’est justement dans le but d’aider les producteurs et productrices de la région que l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi (OBVBM) propose, depuis 2016, un accompagnement agronomique spécialisé. Compte tenu de la présence encore cette année de cyanobactéries dans la baie, la volonté d’améliorer la qualité…

- DERNIÈRE HEURE -- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

La rédaction

Le 20 août dernier, la baie Missisquoi s’est couverte d’une très importante efflorescence de cyanobactéries, notamment près du quai de Philipsburg, à l’endroit où l’on puise l’eau qui alimente les aqueducs de Philipsburg et de Bedford. Nous ne l’avons appris que le lendemain, soit le 21 août. Nous avons aussitôt alerté le ministère de l’Environnement puisque qu’il était impossible de joindre les autorités municipales durant la fin de semaine. Ils doivent prendre les mesures nécessaires…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -- Dossier Eau -

Le lac Champlain est mal protégé
Anthoni Barbe, chargé de communication, Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi

Les espèces exotiques envahissantes (EEE) constituent un important enjeu de gestion environnementale en Amérique du Nord. Qu’il s’agisse d’espèces fauniques comme la moule zébrée, le cladocère épineux, l’écrevisse à taches rouges, la puce d’eau en hameçon… ou floristiques telles la châtaigne d’eau, le myriophylle à épi, le potamot crépu, l’hydrocharide grenouillette… la propagation des EEE constitue une menace pour la biodiversité indigène, les activités récréotouristiques et certaines infrastructures publiques Le lac Champlain, est un vaste…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

La rédaction, en collaboration avec l’organisme de bassin versant local

Le niveau d’eau du lac Champlain a atteint un seuil historiquement bas au cours des dernières semaines de septembre. En cinquante ans, période au cours de laquelle on l’a enregistré à Philipsburg, il n’a jamais été aussi bas à cette période de l’année. Cette situation s’explique principalement par le temps sec et chaud qu’on a connu durant l’été et au début de l’automne. D’ailleurs, les principaux tributaires de la baie Missisquoi, notamment les rivières Missisquoi,…

- Des nouvelles de la Baie Missisquoi -

Pierre Lefrançois

 ; En juin dernier, on a signalé la présence d’importantes quantités de poissons morts sur les rives de la baie Missisquoi à Venise-en-Québec et à Philipsburg. On a pu identifier diverses espèces, notamment des carpes et des brochets. On a également trouvé quelques oiseaux morts. Les autorités n’ont pas encore identifié la cause de ces mortalités massives. Rappelons que, lors d’un épisode semblable en 2005, les analyses menées par le ministère de l’Environnement incriminaient une…