Annonce
Annonce

À vos bêches ! C’est bientôt le  temps de semer !

Paulette Vanier

Tous les jardiniers vous le diront, la santé de vos plantes et l’abondance de vos récoltes dépendent en grande partie du soin que vous accorderez à la préparation du sol de votre potager.

A cet égard, la culture en plates-bandes surélevées donne des résultats supérieurs à la culture en rangs. Façonnez vos plates-bandes de façon à ce qu’elles aient environ un mètre de large, la longueur étant fonction de l’espace dont vous disposez. Les chemins entre les plates-bandes seront plus ou moins étroits, selon vos besoins et votre confort. Tenez compte du fait qu’il vous faudra régulièrement vous accroupir ou vous agenouiller pendant de longues minutes pour désherber ou éclaircir vos plants.

Ajoutez une bonne quantité de fumier décomposé ou de compost. Autant que possible, évitez le fumier frais, qui risque de contenir des germes de E. coli ou d’autres bactéries pathogènes qui pourraient contaminer vos légumes (les laitues et autres verdures sont particulièrement à risque). En outre, s’il provient d’animaux qui ont été traités aux antibiotiques ou aux hormones, il risque de contenir des résidus de ces substances tandis que le compostage permet généralement de les éliminer.

Enfouissez le fumier à l’aide d’une bêche ou au rotoculteur et, avec le râteau, ramenez la terre des chemins sur les plates-bandes pour les surélever. Dès lors, évitez en toutes circonstances de circuler sur vos plates-bandes afin de garder la terre bien meuble et friable. Vos plantes vous en remercieront car elles respireront mieux, en échange de quoi vous obtiendrez une meilleure récolte.

Dans ce type de plate-bande, il est possible de réduire considérablement l’espacement entre les plantes, qui seront mises à égale distance les unes des autres et ce, dans toutes les directions. Par exemple, les oignons seront plantés à raison d’un oignonnet ou d’un jeune plant aux 10 à 12 cm. Si on calcule qu’il faut réserver environ 15 cm de chaque côté de la plate-bande, on pourra donc planter 7 rangées d’oignon là où on n’en mettrait normalement que 2 ou 3. En rapprochant ainsi vos plantes, vous réduisez l’évaporation de l’eau et limitez le développement des mauvaises herbes, qui auront plus de difficultés à germer à l’ombre des feuilles.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: