Annonce
Annonce

Si Saint-Armand m’était conté : le film

Jean-Pierre Fourez

Le train…  (Illustrations tirées du film)

…entre en gare  (Illustrations tirées du film)

Mardi 9 juin, 19 h, activité inhabituelle au Centre communautaire de Saint-Armand : les enfants de l’école Notre-Dame-de-Lourdes et leurs parents sont là. Ils viennent assister à la première du film Si Saint-Armand m’était conté. Fait rare, la salle est pleine et tous attendent le début de la projection. On lit le plaisir d’être en vedette sur le visage des enfants et la fierté sur celui des parents.

Jean-Luc Pitre, directeur de l’école, présente le contexte de cette aventure cinématographique et invite quelques enfants à raconter leur expérience. Puis la projection commence et chacun rit de se voir à l’écran ou de voir son œuvre s’animer sous ses yeux.

Ce petit film est une grande réalisation. Imaginez : un minuscule budget et un temps record pour agencer la recherche, les interviews, les dessins, le scénario, la création de jouets optiques qui animeront les dessins et, bien sûr, le montage et la bande sonore.

Les instigateurs du projet, André Leduc et Florence d é c o u v r i r en très peu de temps aux enfants les principes du cinéma (recherche, scénario, production) et l’animation à partir de dessins. Durant les quelques semaines qu’a duré le projet, les enseignants ont accompagné les enfants dans cette belle aventure en recevant les cinéastes et les invités.

Ce film de 20 minutes raconte une partie de l’histoire de Saint-Armand •        Le magasin général et son propriétaire, M. Jacques Benoit

  • La vieille gare
  • Les carrières de marbre de Philipsburg, avec M. Raymond Rosetti
  • Le Nigger Rock et la présence de Noirs à Saint-Armand aux 18e et 19e siècles, avec Charles Benoit

Il y aurait bien d’autres aspects de Saint-Armand à illustrer mais … le cinéma est un sport coûteux. Avis aux commanditaires !

Heureux de cette réussite, André Leduc et Florence Bolté ont déjà du contenu pour le prochain épisode, entre autres l’exploitation forestière avec une entrevue passionnante de Charles Lussier.

Bravo donc à tous les acteurs du film. Notez qu’une projection publique sera sans doute présentée à l’automne.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: