Annonce
Annonce

Précisions au sujet des tours de téléphonie cellulaire à Frelighsburg

La rédaction

Dans notre dernier numéro, nous déplorions l’ « économie de débat » au sujet des tours de téléphonie cellulaire de Bell à Frelighsburg. Monsieur Charles Barbeau, citoyen de cette municipalité, et membre du conseil municipal, nous a fait parvenir quelques précisions que nous reproduisons ici :

J’aimerais vous rappeler que lors des séances publiques des mois de décembre, janvier et février derniers, lors du point à l’ordre du jour « suivi et informations du maire », l’information concernant le projet a toujours été transmise à la population et lors du point à l’ordre du jour « questions des contribuables », les citoyens se sont exprimés et ont pu échanger avec le conseil concernant le projet. Certains de ces échanges ont duré plus d’une heure et ce, seulement sur le projet des tours internet et cellulaire. Le 24 janvier dernier la municipalité a organisé une séance publique d’information uniquement dédiée au projet. L’expert en réseaux cellulaires M. Guy Lussier, dont la municipalité a retenu les services, a fait la démonstration de tous les scénarios et de toutes les technologies envisageables pour un tel projet. Une période de questions, sans limite de temps, a suivi la présentation pendant laquelle tous les citoyens ont pu s’exprimer. Cette séance a durée un peu plus de quatre heures. Par la suite, Bell Canada a tenu sa consultation publique, tel qu’exigé par Industrie Canada, pendant laquelle les citoyens avaient trente jours pour communiquer au promoteur (Bell Canada) toute préoccupation ou inquiétude face au projet. Comme vous pouvez le constater, je ne crois pas qu’il y a eu « économie du débat public ».

J’aimerais préciser que lors de la séance spéciale du 22 mai dernier, une citoyenne a déposé une pétition de 306 signataires pour le projet et un citoyen a déposé une pétition de 180 signataires contre le projet. Après exclusion de certaines signatures (non-résidents de la municipalité, signatures illisibles, non-confirmation d’adresse) il y avait 244 signataires pour le projet (78,21 %) et 68 contre (21,79 %).

Lorsque vous affirmez que les citoyens n’ont pas eu l’occasion de prendre la parole lors de la séance spéciale visant les deux dérogations mineures accordées à Bell, je vous soumets qu’en vertu des lois et règlements régissant les municipalité, lors d’une séance spéciale visant des dérogations mineures aux règlements de zonage existant, les seuls points qui peuvent être discutés sont ceux inscrits à l’ordre du jour et les citoyens pouvant s’exprimer sont ceux visés par la dérogation. D’ailleurs, à cet égard, deux citoyens visés par la dérogation au règlement de 500 mètres se sont exprimés. Nous les avons écoutés attentivement, le conseil a suspendu la séance afin de délibérer pour finalement reprendre la séance et accorder les dérogations demandées par Bell Canada.

Nous vous remercions monsieur Barbeau de vous être donné la peine de préciser les faits. Vous n’êtes d’ailleurs pas le seul à l’avoir fait et nous remercions aussi monsieur Lessard qui nous a également contactés à ce sujet. Ses propos allaient dans le même sens que ceux de monsieur Barbeau. Nous estimons qu’il est de notre devoir de bien informer nos lecteurs et vous y avez contribué. Remarquons toutefois que, en novembre dernier, nous offrions au maire de Frelighsburg la possibilité de profiter de nos pages pour informer la population, offre qui avait alors été poliment rejetée.

Nous invitons donc les élus municipaux de toute l’Armandie à nous tenir au courant de ce qui se passe dans leur municipalité afin que nous puissions en rendre compte de manière adéquate. Cette invitation vaut également pour tous les citoyens des dix municipalités que couvre notre publication. Tant que les propos demeurent exacts, décents, honnêtes et respectueux, nous apprécions les interventions des collaborateurs locaux, puisque telle est notre mission.

D’ailleurs, les dossiers des tours de téléphonie cellulaire et des nouveaux compteurs dits « intelligents » qu’Hydro Québec a commencé à installer dans la région n’ont pas fini de faire des vagues et il est à prévoir que l’on devra y revenir fréquemment au cours des prochaines années. Rappelons notamment qu’un nombre croissant de chercheurs et d’experts estiment que les lignes directrices canadiennes sur l’exposition aux radiofréquences sont inadéquates pour protéger la santé publique et que le gouvernement de la Saskatchewan vient d’ordonner le démantèlement des compteurs intelligents déjà installés dans cette province. Concluons donc que les élus et les citoyens de Frelighsburg ont fait de leur mieux dans les circonstances et que cela est parfaitement légitime. Mais convenons également qu’une minorité croissante pense qu’il faut en faire davantage et que cela est tout aussi légitime.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: