Annonce
Annonce

Le Cercle de Fermières de Bedford va souffler 50 bougies

Marie-Hélène Guillemin-Batchelor avec la collaboration de Diane Foisy

Les Cercles de Fermières du Québec sont nés en 1915 et fêteront donc leurs 100 ans l’année prochaine. Cette association a été créée grâce au ministère de l’Agriculture de l’époque. Il y a eu cinq Cercles au départ : Chicoutimi, Rober-val, Champlain, Saint-Aga-pit et Plessisville regroupant 240 membres. Aujourd’hui, il existe 675 Cercles divisés en 25 fédérations comprenant 38 000 membres.

Le Cercle de Bedford prend son essor

Le Cercle de Fermières de Bedford est né en novembre 1964. Par conséquent, durant la prochaine saison d’activités 2013-2014, tous les membres de Bedford fêteront avec joie et fierté les 50 ans de vie de leur Cercle. Un demi-siècle d’existence où ces femmes se sont regroupées d’abord pour améliorer leur condition de vie de femme ainsi que celle de leur famille, mais aussi pour transmettre leurs connaissances culturelles et partager leur savoir-faire artisanal. Ce sont 16 femmes qui ont commencé le Cercle de Fermières de Bedford, sous la présidence de Madame Béatrice Belleau. Aujourd’hui, le groupe compte une soixantaine de membres.

Dans les ateliers, chaque lundi après-midi, chacune peut apporter son tricot, son ouvrage, ou bien apprendre à exécuter un choix de techniques diverses : broderie, crochet, tissage, confection de couture, de peinture, de bijoux et bien d’autres. On peut aussi découvrir comment réutiliser certains vêtements en faisant « du neuf avec du vieux », par exemple. On peut créer des choses utiles ou décoratives, remettre au goût du jour des techniques anciennes ; la liste n’a pas de fin tout comme l’imagination. Les femmes qui connaissent certaines techniques les partagent avec celles qui désirent les essayer, simplement et patiemment. La générosité de la transmission du savoir est infinie chez les Fermières. Et le plaisir d’être ensemble et de partager est bien vivant.

Ces femmes qui ont du cœur

Mais toutes ces femmes ne se contentent pas de faire de l’artisanat. Les Cercles de Fermières s’impliquent avec cœur dans de nombreuses causes, qu’elles soient locales, nationales et même internationales. Les Fermières de Bedford ont une conscience sociale qui les pousse à prendre de nombreux engagements dans leur communauté.

Localement, elles récoltent des fonds pour aider les jeunes femmes enceintes de milieux défavorisés. Ces fonds sont remis à la fondation OLO (1 Œuf, 1 litre de Lait, 1 verre de jus d’Orange par jour) du CLSC de Bedford, afin d’améliorer la qualité de vie des mères et des futurs bébés à naître. Car c’est un triste constat : une femme sur quatre vit encore dans la pauvreté au Québec. Elles font du bénévolat dans les écoles, aident à la confection de vêtements ou de rideaux dans des maisons d’hébergement et les hôpitaux.

Les fermières de Bedford (photo : Fernand Hébert)

À l’échelle nationale, elles s’impliquent dans la fondation MIRA. Elles récupèrent les cartouches d’encre et les téléphones cellulaires dont le recyclage permet à MIRA de continuer à former des chiens-guides pour les personnes aveugles. Elles récupèrent aussi les soutiens-gorges usagés et les envoient à la compagnie Wonderbra qui, pour chacun, verse un dollar à la Société canadienne du cancer. Elles s’engagent dans des dossiers actuels et font des recommandations sur la santé physique et mentale, sur l’éducation, sur la sécurité et l’environnement.

Au niveau international, Le Cercle de Fermières de Bedford, comme tous les Cercles de Fermières du Québec, contribue aussi à amasser des fonds pour l’Association ACWW (Associated Country Women of the  World), qui est une belle chaîne d’entraide mondiale pour les femmes et leurs familles (365 associations œuvrant dans plus de 70 pays).

Les ateliers du lundi

Les femmes du Cercle de Fermières de Bedford viennent de tous les villages des alentours pour profiter des ateliers du lundi. C’est très chaleureux : on apprend, on échange, on rit, on admire les ouvrages, on projette des idées. Certaines créations sont parfois mises en vente dans des expositions, dont celle qui se tient un peu avant Noël, à la grande joie des gens qui aiment offrir des choses « faites à la main » et fabriquées chez nous. Le Cercle de Bedford a aussi participé avec cœur et humour au fameux « Tricot-graffiti » du Festiv’Art 2012 de Frelighsburg, avec une jolie  courtepointe tricotée et décorée. Dans une quinzaine de jours, plus précisément le lundi 9 septembre à 13 h 30, les femmes du Cercle de Fermières de Bedford redémarrent la saison 2013-2014. Venez jeter un coup d’œil ce lundi après-midi, ou bien un  autre. Vous verrez comme vous y serez accueillie chaleureusement et vous aurez une bonne idée de l’atmosphère qui y règne. Vous n’avez pas besoin d’être une experte en quoi que ce soit…

Si par la suite vous désirez devenir membre, cela ne vous ruinera pas : 25 $ pour toute l’année, incluant le magazine L’Actuelle. Une suggestion pour celles que cela intéresse : la visite du site Web du Cercle de Fermières du Québec (www.cfq.qc.ca).

Saison 2013-2014 : 50 ans, ça se Fête !

Comme cette année sera la fête des 50 ans du Cercle des Fermières de Bedford, diverses activités sont prévues tout au long de l’année. Par exemple, en novembre, il y aura un tirage spécial où l’on pourra gagner 3 prix magnifiques, dont une courtepointe (d’une valeur de 400 dollars). On peut d’ailleurs se procurer des billets auprès des Fermières.

Pour toute information, sur les projets ou autres, on peut rejoindre :

Marie-Paule Dupuis : 450 248-0810
Monique Montagne : 450-248-3559

On vous attend avec grand plaisir à partir du 9 septembre au 11, rue du Pont à Bedford. Cette année à Bedford, on fête les Fermières. Soyez des nôtres !

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: