Annonce
Annonce

Fibre optique : suivez le fil !

Pierre Lefrançois

Vous avez peut-être observé récemment des gens portant dossard et se livrant à la contemplation des poteaux en bordure des chemins de l’Armandie. En fait, ils ont été embauchés par la firme Internet haute-vitesse rural (IHR Télécom) dans le but de relever, cartographier et inspecter les poteaux en vue de l’installation des câbles de fibre optique qui constitueront le réseau de 1400 km que l’entreprise s’apprête à implanter dans les régions rurales de Brome-Missisquoi. Quelque 19 000 poteaux ont ainsi été répertoriés et inspectés à ce jour, ce qui représente environ 40 % du réseau qui sera déployé.

C’est d’ailleurs au cours de la semaine du 9 avril que les premières demandes d’autorisation ont été déposées auprès de Bell Canada afin de débuter le déploiement dans les meilleurs délais. Entre-temps, deux équipes s’affairent simultanément, l’une dans l’ouest et l’autre dans l’est de la MRC, à la conception du réseau et à la confection de plans détaillés en vue du branchement des quelque 8000 résidences, entreprises et fermes qui ne sont pas encore adéquatement desservies. Les énormes bobines de câbles de fibre optique sont déjà achetées et, si tout va bien, la construction du réseau commencera dès cet été. En septembre, la fibre devrait arriver d’abord dans les municipalités de Pike River, Notre-Dame-de-Stanbridge, Stanbridge-Station et Saint-Armand. Les premières résidences devraient y être branchées en octobre. On poursuivra ensuite vers Dunham et Frelighsburg. Simultanément, une autre ligne partira du nord-ouest de la MRC, en passant par les secteurs ruraux de Farnham pour brancher les secteurs plus à l’est.

Quelques lecteurs ont contacté Le Saint-Armand en disant s’inquiéter de possibles délais occasionnés par une quelconque politique d’obstruction de la part des propriétaires de poteaux et torons. Nous avons donc demandé à Patrick Bonvouloir, président d’IHR Télécom, si de telles craintes étaient fondées. « Pour l’instant, tout le monde collabore très bien, » nous a-t-il dit. Précisons que la réglementation canadienne oblige les propriétaires de réseaux électriques, téléphoniques et autres à partager leurs infrastructures de support physique, moyennant rétribution, bien sûr. « Les coûts de location pour le passage de notre fibre sur les supports existants sont déjà prévus au budget », précise Monsieur Bonvouloir. Il semble donc que, jusqu’à présent, tout se passe selon les plans prévus et qu’aucun délai ne soit à signaler.

Rappelons qu’IHR Télécom est un organisme à but non lucratif (OBNL) dont le conseil d’administration est composé d’élus du monde municipal et de représentants de citoyens des MRC du Haut-Richelieu et de Brome-Missisquoi. D’ailleurs, Monsieur Bonvouloir, président et fondateur de l’organisme, est lui-même maire de Sainte-Brigide. Le déploiement de la fibre optique est en cours depuis plus de deux ans dans le Haut-Richelieu, où il est en voie d’être complété. IHR Télécom a reçu 12 millions de dollars du gouvernement du Québec et 8 millions d’Ottawa pour prolonger le réseau du Haut-Richelieu dans les secteurs ruraux de Brome-Missisquoi. L’OBNL investit, quant à lui, une somme additionnelle d’environ 7 millions dans ce projet. « Les gouvernements nous donnent quatre ans pour compléter le réseau mais, vous comprendrez que nous avons tout intérêt à brancher le plus de monde possible, aussi rapidement que nous le pourrons, afin que l’argent des abonnements commence à rentrer » précise Patrick Bonvouloir.

Il ajoute que son équipe travaille présentement à la mise sur pied d’un site web qui permettra de suivre l’avancement des travaux et de répondre aux questions que se posent les citoyens sur les services qui seront offerts. Un bel effort de transparence dont les dirigeants de IHR peuvent être fiers. Nous préviendrons nos lecteurs dès le lancement du site.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: