Annonce
Annonce
- Dossier Agriculture -

Investir en agriculture… … pour relancer l’économie ?

Pierre Lefrançois

Photo : www.jeunes-agriculteurs.fr

Selon un économiste québécois, l’argent public consacré à l’agriculture constitue un investissement rentable à tous les niveaux, et non une simple dépense.

Les résultats d’une étude menée au Département d’économie agroalimentaire et des sciences de la consommation de l’Université Laval indiquent que l’agriculture génère plus d’emplois pour le même montant investi que plusieurs autres secteurs économiques. Selon les données colligées par le professeur Maurice Doyon, pour le compte de l’Union des producteurs agricoles, un investissement de 100 millions de dollars en agriculture créerait 1042,3 emplois, contre 845,7 pour un même investissement dans l’industrie de la construction, et 469,2, dans l’industrie de l’extraction minière de pétrole et de gaz.

La contribution directe des secteurs de la production et de la transformation alimentaires au PIB de l’économie québécoise serait de 2,6 % (7,38 milliards de dollars), un apport comparable à celui du secteur de l’hébergement et des services de restauration (6,54 milliards de dollars). De plus, selon le chercheur, la production et la transformation agricoles généreraient chaque année quelque 3,9 milliards de dollars en revenus de taxation et de parafiscalité, et les administrations municipales toucheraient globalement environ 319 millions de cette somme.

Les résultats de l’étude indiquent finalement que bien que non-dominantes, certaines productions agricoles (c’est-à-dire autres que le maïs grain et le soya) sont déterminantes pour la vitalité économique de plusieurs régions et localités québécoises, même si les retombées qu’on leur attribue semblent marginales. Un argument de plus en faveur de la diversification de notre agriculture.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: