Annonce
Annonce
- Culture -- DERNIÈRE HEURE -

Notre boursière en résidence littéraire

Pour explorer la nature humaine dans toute sa profondeur, son intimité et ses mystères, il faut savoir, comme elle, apprécier le risque de perdre l’équilibre, accepter la sensation viscérale du point de bascule, aimer ce moment où plus rien n’est certain. Il faut avoir le courage des gens qui veulent connaître, la curiosité d’une exploratrice, l’impétuosité ingénue du libre arbitre. Riche en tout cela, Laurence Leduc-Primeau livrera quelques fragments de ses découvertes à l’occasion de…

- Culture -- DERNIÈRE HEURE -

Découvrez l’étonnant travail de cette artiste visuelle qui, durant sa résidence à D’Arts et de rêves, a réalisé  des sculptures  aux formes organiques, conçues avec du silicone et des composantes électroniques, qu’elle met en relation entre elles dans des compositions hétéroclites. Une intelligence artificielle imagine l’apparence des objets, s’inspirant d’illustrations de végétaux. Les images qu’elle produit suggèrent des caractéristiques formelles propres aux plantes, sans qu’il soit possible de les identifier précisément. Des éléments électroniques, parfois…

- Édito -

Pierre Lefrançois

Pendant des siècles, les peuples autochtones étaient les seuls êtres humains à occuper ce territoire, le plus souvent en nomades ou partiellement nomades. Ils étaient présents surtout sur les rives de la baie Missisquoi et des rivières qui sillonnent l’Armandie. Ensuite, sont venus les Blancs, d’abord les Français, puis les Anglais, « coureurs des bois » pratiquant la traite des fourrures, bucherons récoltant le bois dans les forêts du coin et draveurs en dirigeant le flottage vers…

- Immigrantes d'ici -

Paulette Vanier

Lune est d’origine brésilienne, l’autre est issue de l’union entre une mère cambodgienne et un père allemand. Elles ont toutes deux la trentaine, ont toutes deux étudié au Dawson College et à l’université Concordia, et habitent toutes deux, depuis respectivement trois ans et un an, à West-Brome, à un jet de pierre l’une de l’autre. Deux jeunes professionnelles qui affichent une confiance manifeste dans leur talent et dans la vie, en dépit des inévitables obstacles…

- Immigrants d'ici -

De Mexico à Cowansville, le grand écart
Nathalia Guerrero Vélez

Arrivée à Montréal en 2002 dans le but de compléter un baccalauréat en agriculture et sciences de l’environnement à l’université McGill, Oriana Familiar se dit heureuse d’avoir pu suivre un programme qui, à l’époque, n’existait pas à Mexico, sa ville natale. En 2006 elle obtient son diplôme et, plutôt que de retourner au Mexique, où ses parents l’attendent, elle choisit de rester au Québec afin de mettre en pratique ses apprentissages. Elle occupera éventuellement le…

- Immigrants d'ici -

ou comment exprimer son vécu par l'art quand on est immigrante
Nathalia Guerrero Vélez

Ce printemps et cet été, le Centre des femmes des Cantons proposait l’atelier Femmes du monde dans le but d’aider les femmes immigrantes à briser leur isolement et leur permettre de développer un réseau social. Animées par Marie-Claude Aubin, les treize rencontres de trois heures chacune offraient aux participantes la possibilité d’apprivoiser divers matériaux et techniques artistiques tout en réfléchissant à leur parcours migratoire et en exprimant leur vécu à travers l’art. Philomena E. Williams…

- Immigrants d'ici -

Nathalia Guerrero Vélez

En mai dernier, le Centre d’action bénévole de Farnham reprenait ses repas internationaux après une longue absence due à la pandémie. Cette fois-ci, c’est la Colombie qui était mise en lumière par l’organisme, dont l’objectif est de faciliter l’intégration des immigrants dans notre région. « Notre souper d’intégration fait venir les gens d’un pays pour qu’ils nous montrent leurs coutumes culinaires et leurs méthodes traditionnelles, explique Jean Valiquette, directeur général du CAB de Farnham. La…

- Les Mères au front -

Ici même dans notre région, nous voyons des signes que quelque chose cloche. Nous avons dû faire face au cours des dernières années à une sécheresse sans précédent. Nos hivers sont transformés et affectent la saison touristique. Le réchauffement nous a apporté les tiques, un problème de santé publique important. Les agriculteurs sont confrontés à des extrêmes de température. À l’image de la pandémie, la crise climatique a des effets qui touchent toutes les facettes…

- Santé -

Guy Paquin

Avant le 16 juin, si on ressentait une douleur ou une sensation inquiétante et qu’on n’avait pas de médecin de famille, on composait le 1 (877) 791-5439, on choisissait l’option 1 et on était tout de suite en ligne avec une infirmière qui évaluait notre état. Cette professionnelle de la santé, si elle pensait qu’il fallait vous diriger vers un médecin, en trouvait un dans une clinique ouverte se trouvant le plus près possible de…

Consulter un autre numéro: