Un petit trottoir surplombant l’abîme

Description: Spectacle littéraire autour de Virginia Woolf

Date: Le samedi, 20 mai à 20 h

Lieu: Théâtre de Lac-Brome 9, chemin du Mont-Écho, Knowlton

Prix: Régulier 35,00 $ Membre 31,85 $

Détails:

Série Théâtre

En 1941, en pleine guerre, harcelée par les sifflements des Stukas allemands et par sa propre insuffisance en tant qu’écrivaine, quelques jours seulement avant son suicide, Virginia Woolf revoit divers épisodes de sa vie, impliquant son mari Léonard, sa soeur Vanessa et sa soi-disant maîtresse Vita Sackville-West.

En proie à un délire d’une lucidité désarmante, elle évoque la passion-torture que lui font éprouver son travail, la vie des femmes qui n’ont pas de « chambre à soi » et l’effroi de ce qu’elle croit être le vide de sa vie, pourtant remplie à craquer de prodigieuses réussites littéraires, par ailleurs conspuées par les critiques mâles de l’époque.

Tour à tour bouleversante de ferveur et de courage et désopilante d’une ironie décoiffante, elle se livre à nous sans ambages, coeur et esprit ouverts, langue bien pendue, redoutable d’intelligence et de décapante perspicacité. Le tout en jouant à la pétanque dans son jardin avec son mari sous le tonnerre affolant des bombes.

À l’origine de ce spectacle, il y a, et peut-être surtout, un texte de Robert Lalonde, cet amoureux de la littérature qui, depuis longtemps, « écrit sous influence, l’influence des auteurs qu’il suit comme des guides ». En compagnie de sa chère Virginia, qu’il a toujours admirée, il nous entraîne ici au coeur d’un monde où l’on accepte de se mettre en danger, de s’abandonner, d’errer et même très souvent de se perdre.

Production du Festival international de la littérature (FIL)

Texte : Robert Lalonde

Mise en lecture : Stéphanie Capistran-Lalonde

Interprétation : Bénédicte Décary, Johanne Haberlin et Robert Lalonde

Musique sur scène : Joseph Marchand

Lumière : Etienne Boucher

Durée :1 h 30

Informations supplémentaires : En français

Consulter un autre numéro: