Annonce
Annonce
- Cinéma -

Un mot sur les cinéastes

Josiane Cornillon et Jean-Pierre Fourez

Josée Beaudet

monteuse de plusieurs documentaires entre 1970 et 1980, elle a été assistante de réalisation et script pour Les fleurs sauvages de Jean Pierre Lefebvre. C’est en 1985 qu’elle réalise Le film d’Ariane, primé au Québec, au Canada et à l’étranger, présenté au festival. En 1986, formation à l’ONF de Regards de Femmes, un studio destiné à donner la parole aux femmes réalisatrices et à encourager l’embauche de techniciennes. Depuis 1997, elle est chargée de projets à la Sodec. Publication en 2002, en coécriture avec Louise Lantagne, de Correspondance à quatre pattes.

Charles Binamé

a réalisé le téléfilm Un autre homme avant de s’attaquer à la suite des Filles de Caleb : Blanche. Puis viennent C’était le 12 du 12 et Chili avait les blues. C’est ensuite Eldorado, le premier film de sa trilogie ! En 1996, il retourne à la télé pour diriger la télésérie Marguerite Volant. Deux ans plus tard, il achève le deuxième volet de la trilogie Le coeur au poing, dont le troisième, La beauté de pandore voit le jour en 1999. Il est le réalisateur de Un homme et son péché, film de clôture du festival. Il tourne actuellement un film sur Maurice Richard, mettant en vedette Roy Dupuis.

Raôul Duguay

Depuis le temps de l’Infonie qu’il a cofondée avec Walter Boudreau, dans les années 70, Raôul Duguay a été tour à tour assistant-géologue, docteur en philosophie, professeur d’esthétique, chroniqueur, publiciste, animateur d’émissions sur la contre-culture à Radio-Canada, poète avant-gardiste, dramaturge, acrobate vocal et chanteur dans tous les styles. Il est actuellement directeur artistique d’événements multimédia, conférencier, animateur de grandes foules et compositeur de musique de films.

Guy Édoin

tandis qu’il étudie en cinéma à l’Université de Montréal (2003), il réalise deux courts métrages de fiction : Comme une image et Placebo. En 2004, il signe avec Le Pont un premier court métrage de fiction en 35 mm, premier volet d’une trilogie intitulée Les Affluents.

Jacques Godbout

romancier, essayiste, cinéaste et poète. Un des écrivains les plus importants de sa génération. Il marque profondément la vie intellectuelle du Québec depuis 1960. Il entre à l’ONF en 1958. Cofondateur de la revue Liberté (1959) et collaborateur à de nombreux périodiques. Il a réalisé quatre longs métrages de fiction et plus d’une quinzaine de documentaires, dont Traître ou patriote, en 2000, film présenté au festival. Il est l’auteur de sept romans. En 1985, il a reçu le prix David.

Ève Lamont

réalise depuis une dizaine d’années des documentaires sur des enjeux de société, ainsi que des émissions de télévision, reportages et vidéoclips. Elle a réalisé entre autres Squat !, en 2002. Le film qu’elle présente au festival, Pas de pays sans paysans (2005), reflète ses préoccupations sur l’état actuel de l’agriculture et sur la qualité de la nourriture. Elle a aussi à son actif une quinzaine de productions en tant que directrice de la photographie.

Yves Langlois

réalisateur et monteur depuis plus de 25 ans. Ses films ont été diffusés à la télévision canadienne et dans divers pays. Il a reçu plusieurs prix à l’échelle nationale et internationale. Il est l’auteur entre autres de La Patrie de l’homme fier, Le songe du paon-pillon et Délirium. Le film présenté au festival, L’envol du monarque, a été réalisé en 2004. Il a été membre de jurys, analyste de projets, enseignant et il a écrit plusieurs livres et articles.

Jean Pierre Lefebvre

réalisateur de films très personnels, il a brossé à travers son oeuvre un singulier portrait de l’âme québécoise. Il réalise seul ses trois premiers longs métrages, dont l’admirable Il ne faut pas mourir pour ça, en 1967, année où il entre à l’ONF. Il ne tarde pas à fonder sa propre maison de production, Cinak. Ses films les plus célèbres : Les Maudits Sauvages (1971), Les Fleurs sauvages (1982) et le film présenté au festival : Les Dernières Fiançailles (1973).

Tali

(qui a assuré la programmation jeunesse) : gagnante du concours « Cinéaste recherché(e) » au Studio d’animation du Programme français de l’ONF, en 1994, elle a ainsi réalisé À l’ombre (1997). En 2002, elle achève son deuxième court métrage, La Pirouette. Elle travaille actuellement à son troisième court métrage : La famille poule.

Et enfin une équipe de cinq cinéastes en herbe, âgés entre 13 et 20 ans :

Jean-François Babin,
Kristel Bolduc,
Shakti Langlois,
David Piedalue et
Guillaume Perron

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: