Annonce
Annonce

Projet modèle de conservation des habitats et de la biodiversité

Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi

Les riverains des municipalités de Frelighsburg et de Stanbridge-East ont participé à un important projet de protection des rives et de la biodiversité de la rivière aux Brochets réalisé par la Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi (CBVBM) en partenariat avec Amphibia-Nature.

Un premier survol de la biodiversité amorcé dès 2006 a démontré que le secteur Frelighsburg–Stanbridge East situé en amont de la rivière aux Brochets abritait une biodiversité exceptionnelle. En 2008, le projet de conservation volontaire a permis d’effectuer un inventaire plus approfondi des amphibiens et des reptiles, ainsi que des espèces végétales, en accordant une attention particulière aux espèces menacées et aux espèces plus rares.

La phase de caractérisation des habitats a procuré des informations détaillées sur les propriétés riveraines de la frontière américaine jusqu’à Stanbridge East, soit sur 24 km de la rivière aux Brochets ainsi que sur de petits tributaires. Ces informations sont présentées dans le Cahier du propriétaire riverain disponible sous format électronique aux municipalités de Frelighsburg et Stanbridge East, à la Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi et sur le site internet d’Amphibia-Nature, http://www.amphibia-nature.org/fr/projets/amphibiensreptiles/.

Les citoyens sont également invités à découvrir ces richesses naturelles par voie terrestre, en visitant les sentiers du parc linéaire de Frelighsburg (chemin Ritchford) ainsi que par voie navigable, en empruntant le circuit éco-nautique de 8 km, de la mise à l’eau au pont Davitt (chemin Blinn) jusqu’au barrage à Stanbridge East. Un dépliant du circuit a été produit par la CBVBM et est disponible en version électronique ainsi qu’aux bureaux des municipalités de Frelighsburg et de Stanbridge East.

Lors de l’inventaire des habitats riverains, 18 espèces d’amphibiens et de reptiles ont été recensées, dont quatre à statut précaire, incluant la tortue des bois, espèce désignée vulnérable, sur laquelle le projet mettait l’emphase, ainsi que la grenouille des marais, la salamandre sombre du nord et la salamandre à quatre orteils.

Pour ce qui est de la flore, un botaniste expert y a dénombré au moins 23 principaux types de groupements végétaux. La richesse floristique se reflète aussi par le grand nombre de plantes rares en situation précaire, soit 21 espèces. On peut souligner la présence de quelques plantes très rares au Québec : la floerkée fausse-proserpinie, la cardamine bulbeuse, l’aubépine dilatée, l’élyme des rivages, la persicaire faux-poivre-d’eau (renouée), la viorne litigieuse ainsi que le noyer cendré, considéré en voie de disparition au Canada.

Ce projet d’envergure a été réalisé grâce à la participation financière du Programme de conservation du patrimoine naturel en milieu privé du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, du Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril du gouvernement du Canada, du Programme Faune en danger de la Fondation de la faune du Québec et du Programme Emploi d’été Canada, Développement des ressources humaines Canada.

La conservation volontaire des habitats et de la biodiversité de la rivière aux Brochets représente une occasion privilégiée de sensibiliser les citoyens des municipalités riveraines à l’importance de la conservation des milieux naturels afin de protéger à long terme leur qualité de vie et la qualité de l’eau. Une trentaine de propriétaires riverains pourront suivre les recommandations spécifiques à leur terrain pour la protection de l’habitat riverain, la végétalisation des berges, le contrôle de l’érosion et la conservation volontaire de leur propriété. La caractérisation des rives a également contribué à compléter les connaissances sur les habitats naturels dans le bassin versant de la rivière aux Brochets. Celles-ci seront intégrées dans le Plan directeur de l’eau de la Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: