Annonce
Annonce

Notre campagne est convoitée

Pierre Lefrançois

Un citadin sur cinq rêverait de quitter la ville pour s’installer à la campagne. Cela représente un potentiel de plus de 700 000 urbains qui songent à débarquer dans nos campagnes pour y vivre avec nous. C’est ce que révèlent les données d’un sondage réalisé auprès des résidants des grandes agglomérations citadines de Montréal et de Québec, par la maison SOM, pour le compte de Solidarité rurale du Québec.

Les résultats ont été dévoilés lors de la 16e Conférence nationale de la coalition Solidarité rurale du Québec. Produit en collaboration avec la Chaire Desjardins en développement des collectivités de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, le sondage portait sur les intentions de migration.

Il en ressort que les principales raisons qui motivent les urbains à vouloir migrer sont la recherche de tranquillité et de grands espaces ou l’envie de se retrouver dans la nature et la volonté de fuir la ville et son stress. En ce qui a trait aux facteurs les plus déterminants dans le choix d’une municipalité rurale, le sondage indique que les futurs ruraux considéreraient principalement la disponibilité des services, la proximité de la nature et des grands espaces, la proximité du travail, des écoles, de la famille ou des amis, et le coût d’acquisition d’une maison ou d’un terrain. La disponibilité d’Internet haute vitesse est aussi un facteur qui influencerait à 46 % leur choix. Cette proportion est plus élevée chez les jeunes âgés de 25 à 34 ans, les détenteurs de diplômes universitaires et les allophones.

Présentation PowerPoint des résultats du sondage :

http://www.ruralite.qc.ca/fichiers/audio-fichiers/Pesentation_Julie_fortin_ SOM.ppt 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: