Annonce
Annonce

Les joyaux musicaux de 2006

Les humeurs d’Armand
Armand de Saint-Armand

Explorons ces coups de foudre qui se transformeront peut-être en coups de cœur, car nous sommes bombardés par l’industrie de la consommation. Il s’agit de choisir humblement la nouveauté qui résistera au temps ou de fouiller le passé pour en extraire les sons qui permettent de savourer le moment présent. C’est une invitation à partager une passion dévorante qui vivifie par sa recherche de purs plaisirs ; bienvenue à la subjectivité de nos goûts et de nos préférences musicales.

Le disque de l’année

The Town and The City

Los Lobos
Hollywood Records/Mamoth Rock tex-mex, folklore
La recherche de l’équilibre dans un passage imprévu et toujours changeant entre la croissance et l’excroissance. Rempli de nuances et de demi-teintes, sans oublier quelques éclats de tonnerre et de soleil ; c’est beaucoup plus que l’espace entre la solitude et la famille : c’est la distance entre la meute et l’exclusion. Groupe actif depuis 1973, il relate l’histoire des Mexicains au pays de l’oncle Sam. Des musiciens chevronnés qui murmurent leurs mélodies tel un ruisseau qui s’écoule paisiblement, mais de petits rapides surgissent à l’occasion. Un boîtier magnifique qui mêle esthétiquement le jaune, l’orange et le noir… Un disque éblouissant, qui dépose des étincelles de joie.

Modern Times

Bob Dylan
Columbia
Folklore, blues, rock-a-billy, country
Titre emprunté à Charlot, Charlie Chaplin lui-même. Malgré nos avancées technologiques, nous faisons du surplace sur le plan humain. Thunder on the Mountain nous semonce et nous accuse d’être endormis, When the Deal Goes Down laisse à entendre que nous sommes abusés, Someday Baby confirme l’affirmation de Dylan qui a révélé que ses accompagnateurs sont le meilleur groupe avec lequel il ait joué… Pour quelqu’un qui a déjà été soutenu par The Band, The Heartbreakers (Tom Petty) et les Grateful Dead, cela veut tout dire.

Ainadamar

Osvaldo Golijov
Deutsche Grammophon
Classique, musique du monde
Un Juif sud-américain rend hommage au poète et dramaturge espagnol Federico Garcia Lorca, assassiné par les Phalangistes en 1936. Un opéra baignant dans le flamenco où grande musique et folklore font bon ménage. Très coloré et très passionné sans que les diverses voix n’explosent en sonorités fracassantes.

Your Mom’s Favorite DJ

Kid Koala
Zencd
Electronica, hip hop, metal underground, scratch funk, jazz
Eric San de son vrai nom, 30 ans, est un Québécois de souche asiatique. Son instrument de prédilection : le tourne-disque, ce qui le consacre platiniste extraordinaire. Ce disque s’adresse aux mélomanes aventuriers, car les genres se mélangent, s’imbriquent et s’effilochent : un savoureux plat apprécié par un fin palais à la recherche de nouveautés et de contrastes.

À l’abri du convoi

Psychocaravane
LABECD
Rock instrumental, avec ses composantes surf, country, blues et cha-cha-cha
Pour les nostalgiques des Jaguars au temps de La mer morte. Roger Miron, ancien guitariste des québécois French B, nous convie à prendre la route en nous fournissant la trame sonore. Bienvenue chez Link Wray, Duane Eddy, Chet Atkins, les Shadows et Calexico. Ça galope, ça plane, ça visite et ça repart. Les mots deviennent inutiles.

Lunatico

Gotan Project
XL CD
Tango, electronica, trip-hop, house et transe
Lunatico était le nom du cheval de course de Carlos Gardel, l’ultime maître du tango en Argentine. Trois comparses, un Français, un Suisse et un Argentin, ont enregistré ce disque à Paris et à Buenos Aires. De plus, si nous inversons les syllabes du mot tango, nous obtenons gotan. Toujours la même passion, mais dans un contexte encore plus désarmant.

Broken Boy Soldiers

The Raconteurs
Third Man/Sony
Rock
Jim White, du duo The White Stripes, et Brendan Benson, auteur-compositeur pop, se joignent à la section rythmique d’un obscur groupe, les Greenhorns, pour réaliser un CD sans prétention, saluant au passage le rock de garage. Le style s’adresse à l’ado qui persiste en nombre d’entre nous. C’est l’émotion qui surgit lorsqu’on cogne à des portes fantômes ou à des portes qui restent closes. Pièces jouissives.

Stadium Arcadium

Red Hot Chili Pepper
Warner Bros.
Rock, funk metal, pop
Des originaux déjà consacrés. Disque double qui tient bien la route. Familier, mais constant sur le plan de la qualité.

Orphans

Tom Waits
Anti
Rock, cabaret, blues, auteur-compositeur, country, folklore urbain
Une voix rauque qui décape mais aussi capable de douceur romantique. Un disque triple qui ne déçoit pas malgré l’abondance.

Hell Hath No Fury

The Clipse
Arista
Hip hop
Des thèmes peu reluisants qui reflètent la vie dans un milieu hostile et compétitif ; une vraie moisson foisonnante de rythmes, de rimes et de voix en duo bien accordé.

Pieces of The People We Love

The Rapture
Universal Motown
Punk disco
Lancinant, dansant et entraînant. Un emprunt d’énergie assuré, une garantie de plein plaisir.

Riot City Blues

Primal Scream
Columbia
Gros rock, rock de garage
La guerre, l’anarchie, la paix et l’ordre se côtoient. Mais où allons-nous ? Au gros party où ça swingue, style Rolling Stone et T. Rex…

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: