Annonce
Annonce
- Patrimoine -

La tournée des églises frontalières (1)

Jean-Pierre Fourez et Monique Dupuis d’après des documents de la S.H.P.F

Intérieur original de l’église  (Photo : S.H.P.F Archives)

La Société d’histoire et de patrimoine de Frelighsburg organise un circuit d’environ 20 km au départ de Philipsburg ou de Frelighsburg afin de découvrir et d’apprécier le patrimoine religieux de la région, qui reflète la diversité historique des communautés tant francophone qu’anglophone.

Dans ce numéro, nous vous présentons le panneau qui est installé devant l’église catholique Saint-Philippe de Philipsburg. Suivront dans les prochains numéros ceux de l’église catholique Notre-Dame-de-Lourdes de Saint-Armand, l’église anglicane Saint-Paul de Philipsburg, l’église unie de Philipsburg, l’église anglicane St. James the Less de Pigeon Hill, l’église anglicane Bishop Stewart Memorial of the Holy Trinity et l’église catholique Saint-François d’Assise, ces deux dernières de Frelighsburg.

Église catholique Saint-Philippe

Intérieur actuel de l’église  (Photo : s.h.p.f./Nicole Dumoulin)

En juin 1920, la messe est célébrée à l’école catholique du village, la Mission catholique de Philipsburg. Le curé U. Langelier de la paroisse de Saint-Armand assume alors les services religieux de Philipsburg. Il décide, de concert avec les fidèles catholiques, d’acheter un terrain afin d’y construire une chapelle. L’emplacement désigné est constitué de lots appartenant à la Compagnie Wallace Sandstone Quarry Ltd et à J. Arthur Landry.

Les plans sont dessinés par l’architecte Turgeon de Saint-Hyacinthe et le contrat de construction est accordé le 26 avril 1921 à l’entrepreneur Pierre Trahan pour la somme de 12 700 $. Le 12 mai 1921, le premier wagon de matériaux arrive à la gare de Saint-Armand et le 30 juillet de la même année les travaux sont terminés à la satisfaction de messieurs Olivier L. Bibeau, Phidime Fortin et J. Arthur Landry, responsables du projet. Monseigneur F.Z. Decelles, évêque de Saint-Hyacinthe, dédie l’église le 28 août 1921. Le presbytère est terminé le 28 décembre 1926 au coût de 6 200 $. La cloche est installée et consacrée le 10 juillet 1927. Les chaises sont remplacées par des bancs en 1931 grâce à un généreux donateur.

La chapelle demeure une desserte de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes de Saint-Armand jusqu’à la fondation de la Paroisse Saint-Philippe de Philipsburg en 1925. L’abbé D.H. Breton dirige les services religieux et l’abbé M. M. A. Lavallée lui succède en 1926 et en devint le premier curé en 1930, date de l’érection canonique de la paroisse par Monseigneur Philippe S. Desranleau.

Cette chapelle toute simple par le choix de ses matériaux et de son architecture possède une grande vocation. Grâce au dévouement de mademoiselle Louisia Riendeau, un autel est dédié à la Vierge sous le vocable de Notre-Dame-du-Laus.

Dans l’église, il est possible d’admirer la chape brodée d’or qui a recouvert la statue de Marie du Sanctuaire Notre-Dame-du-Laus dans les Alpes françaises. Il y a un lieu aménagé à l’extérieur de la chapelle pour la dévotion à la Vierge Marie afin que les pèlerins puissent s’y recueillir.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: