Annonce
Annonce

Images des Caraïbes

Rosemary Sullivan

Images des Caraïbes

Rosemary Sullivan partage ses oeuvres photographiques de différentes parties du monde depuis plus de 50 ans. Elle fait partie de la Tournée des Arts dans Brome-Mississquoi en septembre et octobre et expose également à Pigeon Hill où elle habite, à la Mamaroneck Artists Guild à Larchmont (New York), de même qu’à St. Kitts/Nevis dans les Caraïbes où elle séjourne régulièrement. À St. Kitts/Nevis, elle expose entre autres au Pelican Mall sous le patronage du Département de la culture, au Musée Hamilton, ainsi qu’à la Société d’histoire et de conservation de Nevis.

Il y a sept ans, raconte Rosemary, je me suis rendue dans les Caraïbes pour des raisons de santé. Mais je retourne régulièrement à St.Kitts/Nevis dont la devise est « deux îles, un paradis » à cause des gens. Bien sûr, il y a la mer, les journées ensoleillées et la brise du large, mais c’est d’abord et avant tout l’accueil chaleureux des habitants et la beauté des paysages que j’essaie de rendre en photographies.

Chaque hiver, quand j’y retourne, je rapporte des photos de l’année précédente de mes amis là-bas et, durant la Semaine du tourisme en février, à l’occasion d’une exposition au Cotton Ginnery à Charlestown, je distribue ces souvenirs — des images de la maison de l’un, l’âne ou l’embarcation d’un autre, etc.

Au printemps dernier, Audrey Williams, l’une des premières femmes que j’ai rencontrées à St. Kitts est venue me visiter à Pigeon Hill et elle a séjourné chez moi durant un mois. Elle a découvert les plaisirs de l’hiver et elle a fait quelques pas de danse dans la neige pour notre plus grand plaisir à tous. L’an prochain, ce sera au tour d’une autre amie, Judith, de venir séjourner à Pigeon Hill.

J’ai toujours cru que la photographie, en tant que moyen de préserver certains instants de vie sous forme d’images, constituait un moyen privilégié de communication. Les maisons de publicité ont recours à des images afin de nous faire dépenser à coups de millions par année, et je n’ai aucun doute quant à leur pouvoir de persuasion. Suite à Expo 67, à Montréal où j’ai travaillé, j’ai acquis la conviction que les images peuvent changer notre rapport avec les gens, leur permettre de s’identifier d’avantage à leur milieu de vie, ainsi qu’à contribuer au développement de leur communauté. À aucun autre moment dans ma vie ai-je réalisé aussi vivement l’importance d’apprendre à faire partie de la communauté des pays du monde.

“FROM THE CARIBBEAN” Expo Photo
Dans l’ancienne gare, au 416, Chemin Luke, Saint-Armand

Pour plus amples informations :
Rosemary Sullivan – (450) 248-2524
La Biblio-Gare- (450) 248-4402

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: