Annonce
Annonce

Françoise Sullivan

ou l’éternelle jeunesse
Jean-Pierre Fourez

Bien qu’elle ait de nombreux amis résidant à Saint-Armand et ses environs, Françoise Sullivan a rarement eu l’occasion de venir dans notre belle région. C’est la raison pour laquelle elle a accepté avec joie d’être la présidente d’honneur du 14e Festiv’Art de Frelighsburg.

Le vernissage de son exposition, qui donnait le coup d’envoi de Festiv’Art 2009, a eu lieu à la Grammar School le vendredi 4 septembre dernier.

Artiste multidisciplinaire, Françoise Sullivan présentait ses dernières créations, gravures et lithos aux traits énergiques et dépouillés, et de surprenantes huiles monochromes sur toile grand format.

Françoise Sullivan est restée fidèle à ses principes de la mouvance ayant caractérisé le Refus global (qu’elle a cosigné avec, entre autres, Paul-Émile Borduas et Jean-Paul Riopelle en 1948). Elle suit une ligne directrice commandée par une intuition émotive sans souscrire aux modes ou courants artistiques.

Ainsi, face à une immense toile jaune lumineuse, elle explique : « J’ai ressenti une forte émotion en regardant l’installation de Barack Obama à la Maison blanche, et la couleur de la robe de son épouse Michelle a évoqué pour moi une lumière positive que j’ai voulu conserver sur toile. » Même démarche pour le tableau à dominante rouge évoquant une longue robe orange couverte d’un manteau de soie rouge, vue lors d’une exposition du couturier Yves Saint-Laurent. « Les coups de cœur, dit-elle, sont souvent le fait d’événements anodins. »

Pour Françoise Sullivan, longtemps associée à la danse contemporaine, l’art est mouvement comme le mouvement est art, et tout son être traduit une perpétuelle effervescence. Malgré ses 84 ans, elle n’a pas fini de nous surprendre.

Merci, Madame Sullivan, pour votre jeunesse contagieuse et votre vision colorée du monde.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: