Annonce
Annonce

Des nouvelles de nos cinéastes et du FeFiMoSA

François Renaud - Au nom du Comité organisateur du FeFiMoSa

Nos cinéastes…

Décidément, la fin de l’année 2005 et le début de l’année 2006 aura représenté une période faste pour le cinéma québécois et nos cinéastes locaux en particulier. En octobre dernier, le film Pas de pays sans paysans d’Ève Lamont faisait une entrée remarquée au Festival du Nouveau Cinéma ; quelques semaines plus tard, c’était au tour de Charles Binamé de dévoiler son film Maurice Richard qui était accueilli par un concert d’éloges. En novembre, Guy Édoin tournait son deuxième court métrage aux abords du pont Guthrie et, au début décembre, Yves Langlois remportait le prix Judith Jasmin pour son film documentaire L’envol du monarque, présenté au FeFiMoSA 2005. De la mi-janvier à la mi-février, la Cinémathèque programmait une rétrospective de l’œuvre cinématographique de Jean Pierre Lefebvre et, à la fin janvier, le téléfilm réalisé par Charles Binamé sur Louise Arbour, Hunt for Justice : The Louise Arbour Story, se méritait l’honneur d’être sélectionné pour faire l’ouverture du FIPA (Festival international des programmes audiovisuels) à Biarritz.

Le FeFiMoSA, prise deux…

Avec de tels leaders pour les inspirer et les stimuler, les organisateurs du FeFiMoSA ont déjà commencé à travailler à l’édition 2006 du Festival des Films… du Monde de Saint-Armand et nous pouvons d’ores et déjà vous dire que cette seconde cuvée sera placée à la fois sous le signe de la consolidation et de l’ambition.

Consolidation d’abord, puisqu’il serait imprudent et franchement bête de rejouer le numéro de la grenouille qui se voulait aussi grosse que le bœuf, en nous prenant tout de suite pour le Festival de Cannes. En conséquence, les organisateurs comptent tabler sur ce qui a fait le succès de la première édition du FeFiMoSA : des cinéastes talentueux et dévoués, une organisation efficace mais sans prétention, la générosité de nos commanditaires, la collaboration de la municipalité, la complicité des médias et l’appui indéfectible de tous nos concitoyens de Saint-Armand. C’est en misant sur ces ingrédients exceptionnels que le comité organisateur du FeFiMoSA entend concocter un bel hommage à nos cinéastes locaux, tout en cherchant à donner à cette fête du cinéma l’allure d’une magnifique fête de village. Pour cette deuxième édition, notre public retrouvera donc divers éléments qui ont fait le succès de l’événement de l’an dernier : la présence de nos cinéastes, des projections dans notre église transformée en salle de cinéma, un grand chapiteau au centre du village, de l’animation musicale, un bar convivial et une nourriture de qualité.

Mais consolider n’empêche nullement d’avoir de l’ambition, et comme nous avons l’ambition de faire de notre Festival des Films… du Monde de Saint-Armand un événement incontournable du calendrier culturel québécois, nous allons consolider, oui, mais nous allons également faire croître notre bébé… prudemment ! Sans nécessairement vous dévoiler toutes les folies qui nous passent par la tête, nous pouvons déjà vous confier quelques petits secrets avec lesquels nous jonglons : ajouter une ou peut-être deux salles de projection ; inviter un(e) comédien(ne) de renom ; à la condition que la météo le permette, organiser une projection gratuite en plein air ; mettre sur pied des ateliers pratiques d’initiation aux métiers du cinéma ; conclure la soirée de fermeture avec un grand feu d’artifice ! Euh, non… Ma directrice générale, celle qui tient fermement les cordons du carnet de chèque, me fait savoir que le feu d’artifice, on vous réserve ça pour célébrer notre dixième anniversaire !

Anyway, feu d’artifice ou non, nous sommes en mesure de vous promettre qu’il y aura bel et bien, à l’automne 2006, une deuxième édition du Festival des Films… du Monde de Saint-Armand, et qu’elle sera tout aussi réussie que la première. Alors, vous êtes prévenus : réservez tout de suite votre week-end de la Fête du travail pour venir fêter à Saint-Armand !

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: