Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Saint-Armand -

Beau geste philanthropique au bénéfice des étudiants adultes

François Renaud

De gauche à droite : Sébastien Barangé, Isabelle Hébert, Kevin Shufelt et Pierre Morin. Photo : François Renaud

Le samedi 9 septembre dernier, un groupe d’amis de la région s’est réuni au vignoble Pigeon Hill afin de remettre à monsieur Pierre Morin, directeur par intérim du campus Brome-Missisquoi de la commission scolaire Eastern Townships, un chèque au montant de mille dollars destiné à aider les étudiants adultes qui décident de compléter leurs études secondaires.

« Tout ça a commencé par une banale conversation au cours de laquelle j’ai confié à des amis que certains de mes étudiants adultes n’arrivaient pas à se procurer les fournitures scolaires nécessaires, faute de moyens financiers », confiera Kevin Shufelt, qui enseigne les mathématiques aux étudiants adultes inscrits au programme d’études secondaires de l’école Massey-Vanier.

Informés de cette dure réalité, un quintette d’amis formé des sœurs Isabelle et Pascale Hébert, de Manon Rousseau, de Sébastien Barangé et de Charles Binamé, a décidé de prendre le taureau par les cornes et d’organiser une collecte de fonds auprès des membres de leur cercle d’amis. En moins de trois semaines, ils ont réussi à convaincre une cinquantaine de personnes de verser, chacun, une somme de vingt dollars dans le but d’épauler leur cause. Afin de les remercier, ils ont convié les donateurs au vignoble Pigeon Hill pour déguster un verre de vin offert par Kevin et Manon Rousseau, les propriétaires.

« J’avoue que je ne m’attendais pas à un tel résultat, explique Pierre Morin, directeur par intérim du campus Brome-Missisquoi ; l’importance de la somme dépasse nettement nos espérances et je puis vous assurer que cet argent sera utilisé à bon escient. Les gens imaginent difficilement le courage que ça prend pour retourner compléter ses études secondaires, alors qu’on est déjà sur le marché du travail : il faut trouver l’énergie pour allonger sa journée de travail ; renoncer à divers loisirs et, parfois même, à une portion de sa vie amoureuse ou familiale. Si, à ces difficultés, on ajoute le casse-tête financier que peut représenter l’achat des manuels scolaires et des cahiers d’exercices, ça peut décourager certains étudiants de persévérer dans leur décision de compléter leurs études. Franchement, le geste de nos amis est exemplaire et, au nom des étudiants qui vont pouvoir profiter de ce coup de pouce financier, je leur dis : un grand merci ! »

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: