Annonce
Annonce

À la rescousse des aidants naturels

Marie-Hélène Guillemin-Batchelor et Pierre Lefrançois

En médaillon,  un regard qui dit :  « Donnez généreusement ! »  (Photo : Marie-Hélène Guillemin-Batchelor) 

Chloé Sainte-Marie et le Regroupement Soutien aux Aidants de Brome-Missisquoi (RSABM) joignent leurs forces pour déménager la Maison Gilles-Carle dans Brome-Missisquoi afin de mieux répondre aux besoins des personnes en perte d’autonomie et de celles et ceux qui se consacrent à leurs soins. « Mon désir, c’était d’aider le plus d’aidants et d’aidés possible », a expliqué Madame Sainte-Marie lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’hôtel de ville de Cowansville. Son association avec le RSABM porte déjà des fruits : en effet, le regroupement vient d’obtenir une subvention de fonctionnement de 231 000 $ de la ministre Marguerite Blais (ministère de la Famille et des Aînés du Québec). Il a en outre mis sur pied un groupe de travail qui est présentement à la recherche du lieu idéal : une maison qui serait à la fois dans la nature et à proximité des services, et où la municipalité d’accueil saura se montrer « aidante ».

Le projet vise à offrir aux personnes malades des séjours de 2 à 14 jours afin de donner un répit à leurs aidants naturels. Rappelons que près de 95 % des aidants naturels ont  65 ans et plus et que ces personnes sont souvent à bout de forces.

Une campagne de levée de  fonds sera lancée en avril. Le 5 novembre prochain, Gregory Charles donnera un concert bénéfice au profit du regroupement à l’Auditorium Massey-Vanier de Cowansville

De gauche à droite : Christelle Bogosta, coordonnatrice du groupe de travail pour le projet Maison Gilles-Carle ; Sylvie Caron, présidente du Regroupement ; Veerle Beljars, directrice du Regroupement ; Chloé Sainte-Marie, âme du projet et porte-parole ; Pierre Paradis, député de Brome-Missisquoi ; Kenneth Hill, trésorier du regroupement.

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: