Annonce
Annonce
- Mot du président -

Mot du président

Jean-Yves Brière

Certains me trouveront un peu rabatjoie mais, en tant que président du CA du journal, je me dois de m’assurer que ce média joue bien son rôle et que sa mécanique roule bien. Le hic, c’est que malgré toute la passion que nous y mettons, nous peinons à vous faire participer à cette belle aventure qu’est le journal Le Saint-Armand. Pourtant, nous faisons bonne figure parmi les médias communautaires du Québec. À preuve, votre journal a été en lice trois fois au congrès annuel de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (l’AMEQ). Monsieur Éric Madsen a remporté le 1er prix dans la catégorie entrevue pour Benoît Labonté, neuroscientifique, de Bedford à New-York. Aussi, Guy Paquin pour sa nouvelle Rappel à l’ordre pour la CPTAQ et Mathieu Voghel-Robert pour son reportage Place aux jeunes en région se sont distingués et ont été finalistes. Ce n’est pas rien, vous en conviendrez.

vol11no6-15-juin_juillet_2014_3 vol11no6-15-juin_juillet_2014_3a

Pourtant, le 25 mai dernier, lors de l’Assemblée générale annuelle du journal, la participation n’était malheureusement pas au rendez-vous. Sur plus de deux cents membres en règle, une vingtaine seulement étaient présents. Comment interpréter ce manque d’intérêt ? Il se peut que nous n’ayons pas déployé suffisamment d’efforts pour rejoindre les membres. Il se peut aussi que ce soit parce qu’il faisait beau ou encore que les membres s’intéressent finalement peu à leur journal. Nous privilégions la première hypothèse car, en effet, nous osons croire que le journal est encore pertinent et qu’il a sa place dans la grande Armandie. D’ailleurs, rappelons que c’est votre journal qui a créé le paradigme de la grande Armandie.

À cette assemblée, nous avons fait part aux membres du fait que Le Saint-Armand était à une étape charnière de son existence. En effet, sa survie dépend en très grande partie de la vente de publicité. Or, depuis quelques mois, nous cherchons activement quelqu’un qui accepterait de relever le défi de s’occuper des ventes publicitaires. Il va sans dire qu’il s’agit d’une fonction rémunérée. Nous faisons appel à chacun d’entre vous ; peut-être quelqu’un parmi vous connaît cette perle rare. Ou encore, peut-être qu’un publicitaire dort au fond de vous-même, qui sait ? Nous cherchons quelqu’un de solidement impliqué dans notre communauté et qui saura faire évoluer le journal. Nous invitons toutes les personnes intéressées à se manifester et à soumettre leur candidature au secrétariat du journal. Il est impératif de trouver rapidement quelqu’un qui accepterait cette tâche. Votre journal est une richesse ; aidez-nous à le faire vivre.

En terminant, rappelons que, cette année encore, nous poursuivrons nos efforts visant à recruter de nouveaux membres. Pour ce faire, nous serons présents tout au long de l’été à différents événements (Marché de Frelighsburg, Festifollies, Bazar du petit Champlain, etc.). Ces occasions permettront aux gens qui veulent encourager le journal de se manifester ou tout simplement de discuter de leurs préoccupations le concernant. Au plaisir de vous y rencontrer.

Entretemps, bonne lecture !

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PartagezShare on FacebookEmail this to someonePrint this page
Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: