Annonce
Annonce

La gouverneure générale honore Christian Guay-Poliquin

Le 29 novembre dernier, à Ottawa, Julie Payette remettait au jeune romancier de Saint-Armand le Prix littéraire du Gouverneur général du Canada 2017 dans la catégorie Romans et nouvelles, pour son second roman Le poids de la neige, paru l’automne dernier aux éditions La Peuplade.

Cet honneur prestigieux arrive après une impressionnante série de prix, dont le prix Relève Montérégie, le Prix littéraire des collégiens, le Prix littéraire des lycéens (Association internationale des Études québécoises – Suède-Estonie-Barcelone) et, plus récemment, le prix littéraire France-Québec, qui emportera l’auteur dans une tournée en France en mars prochain. « Au fond, peut-être que l’hiver n’est pas qu’un trait de la nordicité, mais bien un catalyseur de relations humaines, avait-t-il dit en recevant le prix littéraire France-Québec. Je me considère chanceux de pouvoir ainsi participer à l’aventure de la littérature québécoise en dehors de ses frontières. »

Réinstallé avec sa conjointe depuis deux ans à Pigeon Hill, où il est né et a grandi, père du jeune Ariel depuis un an et collaborateur du journal Le Saint-Armand depuis sa création il y aura bientôt 15 ans, Christian réunissait récemment quelques jeunes de la région pour former ce qu’il nomme avec humour le « département de Recherche et Développement (R&D) » du journal Le Saint-Armand, qui vise à explorer des avenues permettant d’adapter ce journal indépendant aux besoins changeants d’une population en voie de se renouveler.

À noter : Si vous habitez l’Armandie et que vous souhaitez collaborer à cette initiative de Christian, rendez-vous sur le site web du journal (www.journalstarmand.com) et utilisez l’outil Boîte à suggestions (dans la bande verte au haut de l’écran), laissez-nous vos coordonnées avec la mention R&D ou faites la même chose en nous laissant un commentaire sur notre page Facebook (www.facebook.com/Le-Saint-Armand-1694470804135904).

 

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: