Annonce
Annonce
- Des nouvelles de Notre-Dame-de-Stanbridge -

La ferme Roger Santerre et fils : une famille tricotée serrée

Carole Dansereau

Le 19 août dernier, les citoyens de la municipalité de Notre-Dame-de-Stanbridge ainsi que ceux des environs ont eu le plaisir d’être accueillis par la famille Santerre, une famille qui se démarque depuis plus de 35 ans dans l’élevage du porc. Puisque les règles sanitaires rendaient impossible l’accueil des invités sur la ferme elle-même, la fête s’est déroulée au parc Fournier. Malgré cette contrainte, il a été possible d’en apprendre beaucoup sur cet élevage assez particulier. Ainsi, on a présenté une vidéo qui a été réalisée grâce à des bénévoles qui se sont rendus à la ferme pour y tourner les différentes étapes liées à la production porcine, de la conception à la naissance et de l’alimentation à l’abattage.

Cochette, une truie de 261 kilos (575 livres) était sur place avec ses dix porcelets. Ainsi, les enfants ont eu la possibilité de les prendre et d’observer la maman, toujours prête à nourrir sa marmaille. Julien Santerre, propriétaire, répondait aux questions des personnes et présentait  la vidéo en continu sous le pavillon situé à quelques mètres de Cochette.

Son père Roger, accompagné de membres de l’association du Patrimoine agricole, a fait une démonstration d’une moissonneuse-batteuse qui, en 2015, se voyait inscrite dans le livre des records Guinness. D’ailleurs, je vous reviendrai dans un prochain article pour vous expliquer les projets à venir pour cette moissonneuse-batteuse, une machine agricole ancienne, mais toujours aussi performante et d’actualité.

La journée s’est déroulée derrière l’hôtel de ville sur ce site enchanteur et inspirant. Les enfants pouvaient se faire maquiller, dessiner et jouer dans les jeux gonflables. Les parents ont aussi fait la découverte des entreprises, des artisans et des services offerts dans notre municipalité et notre région. Une cantine supervisée par le comité des loisirs était sur place.

Enfin, le musée québécois de l’agriculture, dont le siège social se trouve à La Pocatière, s’est déplacé pour présenter une exposition sur les 400 ans de l’histoire du porc au Québec. Les commentaires concernant cette exposition, qui se déroulait dans la salle communautaire, ont tous été très positifs. J’avoue avoir moi-même été touchée par la qualité des visiteurs et par le sérieux de chacun à vouloir s’informer sur l’histoire du porc au Québec. Jeunes, moins jeunes, parents, grands-parents tous prenaient un réel plaisir à lire, à écouter les différentes vidéos présentées et à répondre aux jeux-questionnaires. Qui a dit qu’apprendre était quelque chose d’ennuyeux ?

Comme à chacune des six éditions de la fête dans l’rang, le tout s’est clôturé par un souper où, cette fois, le porc était à l’honneur. Les délicieux pilons de porc, une nouveauté culinaire concoctée par Robertjan Marini, chef culinaire à Axep, ont ravi les papilles gustatives des 240 convives. Les frères et sœurs de Roger et d’Anne Marie, son épouse, de même que les sœurs de Julien, son épouse Annie et ses enfants étaient tous présents pour célébrer cet événement. Le moment fort de la soirée a été sans contredit le témoignage de Roger remerciant chaleureusement son fils d’avoir pris la relève et d’avoir fait progresser la ferme familiale sur le chemin de la réussite.

 

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PartagezShare on FacebookEmail this to someonePrint this page
Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: