Annonce
Annonce

Au chant de l’onde

Gérard Van de Werve

Pierre Parent tenait un gîte en Gaspésie lorsque Christine Maurin, une de ses clientes d’origine française, tomba amoureuse à la fois du Québec… et de l’aubergiste ! Après avoir vécu les premières années de leur idylle amoureuse en France, Christine et Pierre décideront de poursuivre leur expérience hôtelière ensemble et choisiront de tenter l’aventure au Québec.

C’est ainsi qu’ils découvrent une sympathique maison de bois, nichée au cœur du village de Frelighsburg, en bordure de la rivière aux Brochets. Séduits par le romantisme du lieu, ils s’y sont installés il y a maintenant 10 ans et, sans doute inspirés par l’onde océanique qui séparait autrefois la Française et le Québécois, ils baptiseront leur gîte Au chant de l’onde.

Comme en témoignent le superbe métier à tisser ainsi que les tableaux qui ornent l’entrée et les murs de l’établissement, nos aubergistes ont plusieurs cordes artistiques à leur arc. Dans une vie antérieure ils étaient membres d’une troupe charentaise de danse folklorique et, plus récemment, ils ont fait partie de la chorale du Chœur des Armand.

Dès l’entrée, le salon du gîte résonne encore des discussions politiques de Pierre, autrefois conseiller municipal, ainsi que des ¡Holà ! ¿Qué tal ? que s’échangent les étudiants inscrits aux cours d’espagnol dispensés par Christine.

La décoration des trois chambres est inspirée des voyages du couple en Afrique du Nord, en Amérique latine et en Laponie. Chacune est ornée de tableaux thématiques peints par Pierre. Une vaste terrasse permet de jouir du jardin et, depuis le hamac, les visiteurs peuvent profiter du spectacle sans cesse changeant qu’offre la rivière en contrebas.

Dans un rayon de quelques centaines de mètres de l’auberge, les clients peuvent profiter de deux bons restaurants, d’une boutique d’art et d’une épicerie de qualité, à moins qu’ils ne choisissent de parcourir à pied le circuit patrimonial qui raconte l’histoire exceptionnelle d’un des plus beaux villages du Québec. De plus, en adoptant le gîte comme camp de base, ils peuvent également choisir de parcourir la route des vins afin de découvrir les nombreux vignobles de la région, lesquels offrent des produits souvent exceptionnels.

Si l’on en croit les commentaires des sites de voyage, Christine et Pierre ont su insuffler à leur auberge une ambiance exceptionnellement accueillante et chaleureuse. Quant à leur petit-déjeuner, élaboré à partir de produits biologiques locaux, il est particulièrement apprécié. Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner que le gîte Au chant de l’onde occupe le 4e rang des 1500 qui sont recensés sur le site de Tourisme Québec, et le 2e des 185 qui figurent sur celui de Tourisme Cantons de l’Est.

www.auchantdelonde.ca

Laisser un commentaire

Nous n’acceptons pas les commentaires anonymes et vous devez fournir une adresse de courriel valide pour publier un commentaire. Afin d’assumer notre responsabilité en tant qu’éditeurs, tous les commentaires sont modérés avant publication afin de nous assurer du respect de la nétiquette et ne pas laisser libre cours aux trolls. Cela pourrait donc prendre un certain temps avant que votre commentaire soit publié sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avez-vous lu?
Consulter un autre numéro: